24h du Mans : l’Oscar de la poisse décerné à Toyota

C’est sans doute l’un des plus énormes rebondissements de l’histoire des 24h du Mans. En pole position depuis quelques heures, la N°5 japonaise est victime d’un pépin électrique à 3 minutes de la fin. A 14h57, au moment d’entamer son dernier tour, Kazuki Nakajima doit s’arrêter à l’arrêt dans la ligne droite des stands.  Porsche la double. Une cruelle déception pour Toyota dont c’était cette année la 18e participation, sans aucune victoire. Car au Mans, tous les gentlemen start their engines au début, mais c’est toujours Audi ou Porsche qui gagnent à la fin.

24h du Mans : Alpine et Ford heureux

Mais si la course a mal démarré sur la piste, et c’est mal terminé pour Toyota, la hiérarchie dans les autres catégories que la LMP1 reine, a été parfaitement respectée.

En LMP2, Alpine s’impose après une course régulière comme un couteau suisse.

En GTE Pro, c’est Ford qui, comme prévu, a trusté la première place. Une victoire logique pour l’armada américaine de retour au Mans après 50 ans d’absence avec sa toute nouvelle GT. 

Safety Car excessif

Ce millésime des 24h du Mans devrait plutôt être rebaptisé les 23h du Mans. Car la course a été amputée dès le départ de 50 minutes : le Safety Car a arrêté les autos de course pour cause de pluie. Une excessive prudence de l’ACO désormais tellement très à cheval sur la sécurité…

Vous aimerez aussi...

Systèmes d’ouverture et de démarrage sans clé « keyless » : vraiment sécurisés ?

Systèmes d’ouverture et de démarrage sans clé « keyless » : vraiment sécurisés ?

Lire la suite
Tesla Semi : un camion 100% électrique bientôt sur nos routes ?

Tesla Semi : un camion 100% électrique bientôt sur nos routes ?

Lire la suite
Les rétroviseurs bientôt remplacés par des caméras : une bonne idée ?

Les rétroviseurs bientôt remplacés par des caméras : une bonne idée ?

Lire la suite
Cupra, nouveau partenaire « automobile et mobilité » du FC Barcelone

Cupra, nouveau partenaire « automobile et mobilité » du FC Barcelone

Lire la suite