Assurance automobile : un fichier national pour mieux traquer les voitures non-assurées

Temps de lecture estimé : 2 minutes.

Le nombre d’accidents de la route impliquant des conducteurs non-assurés est en hausse constante. De ce fait, les ressources du Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO), servant à indemniser les victimes d’accidents de la route provoqués par des conducteurs non-assurés ne suffisent plus. L’Etat réagit.

Le FGAO en difficulté financière

Les chiffres sont communiqués par le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) : l’année dernière dans l’hexagone, 30 873 personnes ont été impliquées dans un accident de voiture impliquant un conducteur non-assuré.

Une augmentation de 12% par rapport à 2013 et une conséquence directe : l’organisme public a indemnisé les victimes de conducteurs non-assurés à hauteur de 119 millions d’euros. Un chiffre astronomique qui pousse les autorités à trouver des mesures pour lutter contre les 700 000 automobilistes français circulant sans assurance.

Un fichier des véhicules assurés

Pour que les forces de l’ordre travaillent efficacement, elles ont à leur disposition un fichier des véhicules assurés depuis le mois de juin dernier. Ce fichier national centralisé, enrichi par les assureurs, répertorient l’ensemble des véhicules bénéficiant d’une assurance en bonne et due forme.

Grâce à ce document, les forces de l’ordre sont en mesure de vérifier si votre véhicule est assuré en entrant votre plaque d’immatriculation dans le système lors d’un contrôle routier, lorsque vous êtes stationné ou si vous êtes flashé par un radar automatique. Parmi ces automobilistes non-assurés, 76% sont des hommes et près de la moitié d’entre eux ont moins de trente ans.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • Lutte contre les véhicules non-assurés
  • FGAO en manque de moyen financier
  • Fichier national à disposition des forces de l’ordre
  • Vérification via la plaque d’immatriculation
  • Contrôle routier, stationnement ou flash

 

Le point de vue de Laurie

« Circuler en France dans un véhicule non-assuré relève de l’inconscience. En cas d’accident grave, l’automobiliste devra rembourser des sommes vertigineuses aux victimes et en cas de contrôle, l’amende est fixée à 3 750€, à laquelle s’ajoute fréquemment une suspension du permis de conduire et une confiscation du véhicule. »

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Lire la suite