Convertir sa voiture thermique en électrique : c’est pour bientôt !

Temps de lecture estimé : 2 minutes.

Imaginez que vous puissiez transformer votre véhicule doté d’une motorisation diesel ou essence, en un véhicule 100% électrique ? Irréel il y a encore quelques années, cette technique de conversion mécanique connaît ses premiers balbutiements et possède déjà une appellation : le « retrofit ». Quel est le principe, à qui s’adresse-t-il et quand pourra-t-on en profiter ?

Transformation électrique : tout est prêt, sauf la législation

Le temps presse et les grands acteurs de l’automobile l’ont bien compris. Avec les enjeux environnementaux actuels, les constructeurs s’attèlent à réinventer les moteurs thermiques tout en développant leur gamme électrique. Pendant ce temps, d’autres entrepreneurs souhaitent faire rimer écologie avec économie en proposant aux automobilistes de transformer leur moteur thermique, pour une motorisation 100% électrique. Baptisée « retrofit », cette technique novatrice peine à se démocratiser dans l’hexagone, dont le système législatif ne permet pas (encore) de telles homologations en série, contrairement aux Etats-Unis.

L’ensemble du parc automobile concerné

Comme toute nouvelle technologie, le « retrofit » est une opération particulièrement coûteuse pour les quelques automobilistes ayant déjà pu en profiter. Pourtant, c’est un marché immense qui attend les quelques acteurs prêt à relever ce défi écologique. Leur objectif est simple, toucher les propriétaires de véhicules d’occasion, n’ayant pas le budget pour investir dans une voiture électrique neuve. A l’heure des nombreuses restrictions de circulation mises en place dans les plus grandes villes, matérialisées par la vignette obligatoire Crit’Air, l’électrification apparaît comme une alternative crédible qui n’attend qu’à se développer.

Bonne nouvelle : d’après les principaux acteurs du secteur, la réglementation devrait évoluer dans les mois à venir.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Transformation d’un moteur thermique en moteur 100% électrique
  • Une législation qui doit (encore) évoluer
  • Véritable alternative à l’achat d’un modèle électrique neuf
  • Une technique déjà testée et approuvée par les quelques utilisateurs

Le point de vue de Laurie

« Pouvoir limiter les émissions polluantes générées par son véhicule grâce à la transformation du moteur thermique au profit d’un bloc électrique représenterait-il la panacée ? De mon avis, on s’en approcherait. Pas sûr, cependant, que les constructeurs automobiles soient du même avis. »

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Lire la suite