La publicité TV pour les voitures thermiques : bientôt interdite ?

Temps de lecture estimé : 2 minutes.

Deux députés viennent de déposer un amendement pour interdire de publicité les voitures thermiques. L’objectif ? Inciter les consommateurs à davantage se tourner vers l’électrique et l’hybride rechargeable. On fait le point.

Seuls les véhicules électriques et hybrides rechargeables autorisés en publicité

Dans le cadre de la loi sur les Mobilités, les députés Delphine Batho et Matthieu Orphelin ont déposé un amendement afin d’interdire la publicité pour les véhicules les plus polluants. Reposant sur le même principe que la loi Evin, interdisant la publicité pour le tabac et encadrant celle pour l’alcool, cette mesure vise à écarter de nos écrans et journaux toutes les voitures qui émettent plus de 60 grammes de CO2/km. Autrement dit, seuls les véhicules électriques et hybrides rechargeables pourraient faire leur promotion afin d’inciter les consommateurs à se tourner vers ces énergies alternatives.

Un amendement difficile à adopter

Alors que le diesel est de moins en moins avantageux pour les automobilistes, cette nouvelle mesure pourrait lui porter un nouveau coup.

Toutefois, elle n’a que très peu de chance d’être adoptée. Pourquoi ? Tout d’abord car les ventes de voitures électriques et hybrides représentent une part marginale du marché automobile, moins de 2% depuis le début de l’année. De plus, le secteur automobile réalise près de 10% des investissements publicitaires en France. Une manne financière représentant 3,5 milliards d’euros chaque année. À défaut de faire changer la réglementation, cet amendement a au moins le mérite d’ouvrir le débat sur l’utilité de promouvoir les voitures thermiques.

Une autre idée, moins extrême celle-ci, semble d’ailleurs bien partie pour être adoptée : l’obligation d’un bandeau promouvant les transports en commun sur tous les spots publicitaires consacrés aux véhicules thermiques.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • Deux députés souhaitent interdire la publicité pour les véhicules thermiques
  • La mesure n’a que peu de chance d’être adoptée car l’automobile réalise chaque année 3,5 milliards d’euros d’investissements publicitaires
  • Un bandeau incitant à l’utilisation des transports en commun pourrait être rendu obligatoire

 

LE POINT DE VUE DE LAURIE

« S’il est difficile à l’heure actuelle d’interdire la publicité pour les véhicules thermiques, cette mesure devrait, tôt ou tard, être prise. Sachant que la vente de véhicules polluants sera probablement interdite d’ici 2040, les constructeurs n’auront d’autres choix que de promouvoir plus intensément l’électrique. »

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Lire la suite