Les tendances du marché automobile

Temps de lecture estimé : 8 minutes.

Vers une hausse du marché automobile mondial en 2021 ? 

L’état du marché du neuf à 12 mois de 2020

Selon le dossier de presse publié par l’AFP début janvier, les ventes de véhicules particuliers du mois de décembre ont nettement augmenté. Un regain d’espoir en ce début d’année 2021.

Sur l’année 2020, les immatriculations atteignent au total 1 650 000 unités, une chute de 25,5% par rapport à l’an dernier. Le contexte actuel est l’élément majeur qui explique cette baisse. En effet, la crise sanitaire de la Covid-19 a laissé des séquelles sans précédent sur le marché automobile. Le volume des ventes observé cette année n’avait pas été aussi bas depuis 1975.

Cependant, le mois de décembre a vu une légère hausse des ventes de véhicules : 186 323 véhicules particuliers vendus contre 126 048 le mois précédent. Ce chiffre reste tout de même largement inférieur à celui de décembre 2019 qui lui comptait plus de 211 194 véhicules neufs immatriculés. Une chute sur le mois de décembre de “seulement” 11,78%, compte tenu de l’impact de Covid-19 et du niveau élevé des ventes en décembre 2019, la baisse a été relativement modérée.

Un élan d’espoir pour 2021

9%, c’est le pourcentage prévisionnel d’augmentation des ventes de véhicules sur 2021, d’après l’IHC Markit.

Pour Colin Couchman, le directeur exécutif des prévisions chez IHS Markit, « Les perspectives de reprise dans le monde en 2021 dépendent beaucoup de la trajectoire de la pandémie, et de la capacité des gouvernements à mettre en œuvre des programmes de vaccination. De nombreuses régions du monde sont confrontées à un taux d’infection obstinément élevé et pourraient mettre en place de nouvelles restrictions, réduisant les perspectives de demande. Nous espérons que cette demande commencera à se normaliser à partir du milieu de l’année 2021 ».

PSA et Renault, des chiffres en baisse sur l’année 2020

Tout au long de 2020, la performance de ces deux groupes français n’a pas été bien meilleure que la moyenne. PSA a enregistré 530 606 inscriptions, soit une baisse de 25,1%. La société confirme sa position de leader sur le marché avec une part de 32,2% (+0,2 point) sur le marché.

Entre décembre 2019 et décembre 2020, les immatriculations de PSA ont baissé de 4,4 % (50 725 unités). Un repli modéré notamment grâce aux performances des marques Peugeot (+3,1 %, 30 174 voitures) et Opel (+5 %, 3 363). Le leader du marché est freiné en revanche par Citroën (-17,6 %, 14 750) et DS (-9,1 %, 2 438).

Le nombre d’immatriculations du groupe Renault s’élève à 412 544, soit une baisse de 24,9% sur l’année 2020.  Toutes les marques du groupe affichent de mauvais résultats : Renault recule de 22,7% (314 647), Dacia de 30,1% (97 170), et enfin Alpine de 77,1% (727).

Qu’en est-il des constructeurs étrangers ?

Volkswagen, premier importateur sur le marché, a enregistré 204 742 immatriculations en 2020, soit une baisse de 28,4%. La part de marché du groupe allemand recule donc de 0,5 point et diminue à 12,4%.

Toujours en Allemagne, le constructeur BMW observe un repli de 21,6% sur 2020 avec 67 369 véhicules vendus. Daimler, lui, enregistre une baisse plus forte de 32,8% (54 262 unités).

L’électrique, un marché fulgurant en 2020

2020 a gravement affecté la plupart des secteurs économiques. Cependant, l’industrie automobile a vu le nombre d’immatriculations de ses véhicules électriques décoller. En effet, le volume des ventes a plus que doublé par rapport à 2019 (voir graphique ci-dessous) et a même quadruplé pour les ventes de véhicules hybride rechargeable.

Une croissance européenne inégalée 

En Europe, la part de marché de l’électrique a doublé en 2019, puis a une nouvelle fois été multipliée par deux en 2020. Par pays, elle était en fin d’année de 50 % en Norvège, 20 % en Allemagne, 16 % en Angleterre, 15 % en France. Avec près de 1,4 million de voitures électriques vendues en 2020, soit 8 % des ventes, le marché européen est leader mondial de ce marché.

Les 15% de part de marché représentent au total, selon les données de AAA data 243 651 ventes de voitures hybrides sur l’année (dont 74 587 hybrides rechargeables), contre 125 436 en 2019 (dont 18 592 hybrides rechargeables), une augmentation de +94%.

Concernant les modèles 100 % électriques, 110 912 modèles ont été écoulés en 2020, contre 42 764 l’année précédente, ce qui représente +161,9% !

Les véhicules électriques connaissent-ils un aussi grand succès dans le monde ? 

Les 400 constructeurs automobiles chinois présents sur le marché, ont écoulés sur l’année 2020 quelques 1,3 million de véhicules électriques. Le Vieux Continent a ainsi détrôné la Chine, qui était le plus grand vendeur mondial de véhicules BEV (à batterie) et PHEV (hybride rechargeable) depuis 2015.

Quant à eux, les États-Unis, sont loin derrière et comptabilisent seulement 350.000 unités vendues, et le Japon atteint à peine les 40.000 ventes. Au total, les ventes mondiales avoisinent les 3 millions de véhicules, soit 4% du marché automobile mondial.

Classement des véhicules électriques les plus achetés dans le monde 

1 – Tesla Model 3 (142 346 unités)

2 – Renault Zoé (37 154 unités)

3 – Nissan Leaf (23 867 unités)

4 – Volkswagen e-Golf (21 165 unités)

5 – BYD Qin (20 990 unités)

6 – BMW Série 5 PHEV (20 586 unités)

7 – Hyundai Kona EV (19 286 unités)

8 – Mitsubishi Outlander PHEV (18 531 unités)

9 – Audi E-Tron (17 592 unités)

10 – Volkswagen Passat PHEV (15 670 unités)

Sur le podium, Renault est fier de retrouver en deuxième position son modèle ZOE. Un modèle indétrônable en France qui parvient à se hisser à la neuvième place des voitures, les plus vendues en France en 2020, toutes motorisations confondues. La toute première place est en revanche attribuée au constructeur américain Tesla.

LES 5 ACTUALITÉS AUTO DU MOIS

Tesla : le model S restylé 

La marque californienne a de nouveau frappé, en restylisant sa berline, Elon Musk prouve à ses concurrents qu’il n’arrête jamais le progrès.

Les designers de la marque ont bien bossé, l’extérieur du véhicule reste inchangé mais tout l’habitacle intérieur a été restylé. La grande nouveauté, un écran tactile implanté derrière l’accoudoir afin d’offrir un confort optimal aux passagers. Les conducteurs de ce véhicule pourront également profiter d’un nouveau volant, digne d’un véhicule de course.

Renault : la fin de la Twingo

Luca de Meo a confirmé que la Renault Twingo ne serait pas renouvelée, car jugée trop coûteuse.

C’est la fin de la carrière de la fameuse Twingo. En effet, sa 3ème génération ne sera pas renouvelée par le constructeur français.

La Twingo devrait être remplacée par la très attendue future Renault 5 électrique, espérée aux alentours de 2025.

Nio ET7 : la nouvelle berline électrique chinoise 

La première berline électrique du groupe chinois Nio, l’ET7 embarque jusqu’à 150 kWh de batterie et prévoit 1 000km d’autonomie.

Face à ses concurrentes, l’ET7 ne se laisse pas marcher dessus et contient des technologies de pointe.

Elle possède l’avantage de la nouveauté pour proposer des équipements de dernière génération. On note ainsi la présence d’une connexion 5G et de l’assistant vocal Nomi.

De nouveaux logos chez Renault et Peugeot 

La sortie de la Peugeot 308 (2021) sera l’occasion de moderniser le logo de la marque… en s’inspirant de son passé. Le constructeur français devra abandonner le corps du lion et se recentrer sur sa tête, comme il l’a fait dans les années 1960.

De même chez Renault, il y a quelques jours, la marque dévoilait un nouveau prototype, la Renault 5. Sur celle-ci ne se trouvait plus le losange habituel de la marque mais un autre bien plus modernisé.

Peugeot : une gamme de sportive annoncée  

Selon l’ancien patron de Peugeot, tous les modèles de la marque connaîtront dès cette année, une version sportive.

Ce projet devrait débuter par la 508, avec le lancement de la 508 Peugeot Sport Engineered en 2021.

Vous aimerez aussi...

Les changements prévus pour la taxe sur les véhicules de société

Les changements prévus pour la taxe sur les véhicules de société

Lire la suite
Barème du nouveau malus écologique 2022

Barème du nouveau malus écologique 2022

Lire la suite
Un limiteur de vitesse obligatoire dès le 1er juillet 2022 sur les voitures neuves en Europe

Un limiteur de vitesse obligatoire dès le 1er juillet 2022 sur les voitures neuves en Europe

Lire la suite
Loi montagne : on fait le point sur les équipements à adopter

Loi montagne : on fait le point sur les équipements à adopter

Lire la suite