Nissan “ambition 2030” : la vision d’une mobilité durable

Temps de lecture estimé : 9 minutes.

Quelle est la stratégie de Nissan pour 2030 ?

 

Nissan « Ambition 2030 » : la vision d’une mobilité durable

 

Pionnier de l’électrique, Nissan est aujourd’hui à la peine sur le segment, et ce, malgré la résistance de l’inusable Leaf. C’est dans ce contexte que le constructeur a présenté sa nouvelle stratégie, baptisée « Ambition 2030 », reposant sur la vision d’une mobilité durable et 100 % électrique (1).

 

Un objectif ambitieux : 75 % de véhicules électrifiés d’ici 2026

 

Après la Renaulution, la stratégie de Renault pour 2022-2025, c’est au tour de Nissan de présenter ses objectifs en matière de mobilité durable. Dévoilée le 29 novembre dernier à Yokohoma, au Japon, la nouvelle vision à long terme du constructeur s’intitule « Ambition 2030 ». Dans l’optique de participer à un monde plus propre, la marque nippone souhaite avant tout accélérer l’électrification de sa gamme, avec l’objectif d’être totalement neutre en carbone, sur l’ensemble du cycle de vie de ses produits, d’ici 2050.

 

À cette fin, Nissan annonce vouloir investir 2 000 milliards de Yens sur 5 ans, soit plus de 15 milliards d’euros, pour développer de nouvelles technologies électriques. C’est deux fois plus qu’au cours des 10 dernières années. Un investissement pour le moins conséquent qui devrait permettre au constructeur de produire 23 nouveaux modèles électrifiés à l’horizon 2030, dont 15 véhicules 100 % électriques inédits. D’ici cette date, le constructeur ambitionne d’ailleurs que 50 % des modèles Nissan et Infiniti soient électrifiés à l’échelle mondiale. À plus court terme, Nissan souhaite même introduire 20 nouveaux modèles électriques et e-Power dans un délai de 5 ans. Encore à ses balbutiements en Europe, la technologie e-Power est une alternative à l’hybride classique : ici, le moteur thermique sert uniquement à alimenter la motorisation électrique du véhicule. Il sera d’ailleurs possible de s’y essayer d’ici quelques mois, avec la sortie prochaine du Nissan Qashqai en version e-Power. 

 

Le constructeur nippon semble ainsi avoir compris que l’avenir de l’automobile sera électrique à très court terme, tout du moins sur le Vieux Continent. Pour preuve, Nissan souhaite que 75 % de ses véhicules vendus en Europe soient électrifiés dès 2026. Un objectif bien plus important que pour le marché chinois (40 %) ou même japonais (55 %). Quant au marché américain, cet objectif est même uniquement de 40 % à l’horizon 2030.

 

4 concept-cars, 1 nouvelle vision de la voiture électrique

 

Précurseur de la mobilité durable avec la Nissan Leaf, la marque japonaise a fini par se faire dépasser par la concurrence, au point même d’accumuler un retard plus que conséquent sur certains de ses rivaux, tel que Tesla par exemple. Pour redevenir un acteur qui compte, le constructeur a présenté un nouveau modèle et 3 concept-cars électriques qui devront incarner l’avenir zéro émission de Nissan.

    • Nissan Chill-Out : basé sur la nouvelle plateforme dédiée à l’électrique et partagée avec Renault, la CMF-EV, ce modèle prend la forme d’un SUV coupé et compact. Au-delà de son extérieur futuriste, symbolisé par un bandeau numérique à l’avant et des portes antagonistes sans montant central, ce concept se distingue par son habitacle abritant deux fauteuils enveloppants et une large console centrale. Notons d’ailleurs que le volant disparaît lorsque la conduite autonome est activée.

      Nissan Chill Out Concept
    • Nissan Max-Out : annoncée comme ultra légère, la Max-Out est une décapotable sportive à deux places. Dédié aux sensations, comme le prouve son centre de gravité très bas, le concept-car n’en oublie pas pour autant le confort. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est possible d’intégrer le siège passager au plancher afin de gagner davantage d’espace.

      Nissan Max Out Concept
    • Nissan Surf-Out : avec ce pick-up, Nissan entend prouver que l’électrique est viable pour une utilisation utilitaire et baroudeuse. Outre ses lignes futuristes, le véhicule surprend par son immense volume de chargement à l’arrière, ses roues gigantesques et sa face avant transparente.

  • Nissan Surf Out Concept
    • Nissan Hang-Out : avec ce petit ludospace, le constructeur nippon souhaite optimiser l’espace intérieur, notamment grâce aux roues installées aux coins et au plancher plat. Les sièges pivotants et l’imposant écran de projection peuvent, quant à eux, transformer le véhicule en véritable salle de cinéma.
Nissan Hang Out Concept

 

À l’exception du Chill-Out dont la version de série est prévue pour 2024, en remplacement d’ailleurs de la Leaf, ces différents concept-cars ne sont pas attendus pour tout de suite. En effet, Nissan espère débuter la production uniquement en 2028. D’ici là, il sera toujours possible d’avoir un avant-goût des nouvelles technologies du constructeur nippon grâce à la Nissan Ariya, un SUV 100 % électrique dont la commercialisation devrait débuter au printemps 2022 et qui inaugure plusieurs innovations, dont le système quatre roues motrices e-4orce.

 

L’intention de révolutionner la mobilité électrique

 

Outre ces futurs modèles, encore à l’état embryonnaire pour la plupart, Nissan souhaite surtout révolutionner la mobilité électrique et durable. Pour cela, l’industriel a présenté plusieurs objectifs d’envergure à travers son plan « Ambition 2030 ».

  • Réduire le coût des batteries : en plus de vouloir faire évoluer sa technologie lithium-ion, Nissan compte inventer une batterie sans cobalt, permettant une réduction des coûts de l’ordre de 65 % d’ici 2028. Une innovation indispensable pour rendre l’électrique accessible à tous.
  • Créer des batteries solides : à l’horizon 2028, le groupe veut également que ses véhicules reposent sur sa propre technologie de batteries solides (ASSB). Encore à ses débuts, cet équipement permettrait de considérablement réduire le temps de charge et le coût énergétique. À en croire le Japonais, ces batteries pourraient en effet diminuer de 66 € (75 $) le coût au kWh d’ici 6 ans, avant d’atteindre un coût énergétique semblable à celui des véhicules thermiques.
  • Augmenter sa production de batterie : convaincue que son nombre de clients va considérablement augmenter dans les années à venir, la marque souhaite accroître sa production de batteries à 52 GWh d’ici 2026, puis à 130 GWh en 2030.
  • Développer les aides à la conduite : en plus de vouloir équiper plus de 2,5 millions de véhicules Nissan et Infiniti de sa technologie ProPilot d’ici 2026, le constructeur souhaite avoir un rôle important dans le développement de la conduite autonome. Pour cela, il ambitionne que presque tous ses nouveaux modèles soient dotés des systèmes Lidar en 2030.

 

La création d’un écosystème dédié à la mobilité durable

 

Contrairement à d’autres constructeurs, Nissan souhaite enfin optimiser chaque étape du cycle de vie des véhicules électriques. En s’appuyant sur l’expertise de 4R Energy, l’un de ses partenaires spécialisés depuis 10 ans dans le réemploi et le recyclage des batteries, le groupe ambitionne de créer de nouvelles infrastructures dédiées à la seconde vie des batteries un peu partout dans le monde. Ainsi, de nouveaux sites devraient voir le jour en Europe et au Japon au cours de l’année, puis sur le sol américain à l’horizon 2025. Le Japonais ne cache d’ailleurs pas ses intentions en la matière : il compte bien exploiter tout le potentiel des batteries inutilisables pour l’automobile en raison d’une capacité moindre, notamment en les commercialisant à partir de 2025. Le stockage stationnaire et la transformation en bornes de recharge sont d’ailleurs deux débouchés envisageables et qui, selon toute vraisemblance, sont amener à se développer lorsqu’on sait que le coût de stockage de l’électricité pourrait être 70 % moins cher avec des batteries usagées qu’avec des batteries neuves d’ici 2025 (2).

 

À travers sa stratégie « Ambition 2030 », Nissan souhaite également atteindre d’autres objectifs pour participer à une économie circulaire de gestion de l’énergie plus vertueuse. À titre d’exemple, le groupe a l’ambition :

  • d’investir dans ses infrastructures de recharge à hauteur de 20 milliards de Yens, soit 153 millions d’euros, d’ici 2026 ;
  • de développer son écosystème industriel dédié aux véhicules électriques, uniquement présent au Royaume-Uni pour le moment, à d’autres pays à travers le monde ;
  • de créer 3 000 nouveaux postes dédiés à la recherche et au développement ;
  • de renforcer le partage de technologies avec Renault et Mitsubishi, les deux autres membres de l’Alliance.

 

Sources : 

(1) Nissan dévoile sa vision Ambition 2030 en matière de mobilité durable et au-delà – Nissan – 2021

(2) Second-life EV batteries: The newest value pool in energy storage – McKinsey & Company – 2019

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Nissan va produire 23 nouveaux véhicules électrifiés d’ici 2030, dont 15 électriques.
  • Le groupe veut vendre 75 % de véhicules électrifiés en Europe d’ici 2026.
  • Nissan a présenté 4 nouveaux concept-cars qui préfigurent l’avenir électrique de la marque.
  • Le constructeur a annoncé d’importants investissements pour optimiser la technologie électrique et améliorer la seconde vie des batteries.

 

LE POINT DE VUE DE LAURIE

« Si les objectifs de Nissan sont louables, on peut malgré tout douter de sa capacité à les atteindre, tant le retard s’est accumulé ces dernières années. Mis à part l’Ariya, dont la sortie a été repoussée au printemps 2022, la Leaf est à l’heure actuelle le seul véhicule électrique du constructeur disponible en France. Un modèle qui semble déjà en fin de course et qui, d’ailleurs, n’a même pas intégré le top 10 des ventes électriques en 2021. »

Vous aimerez aussi...

Lamborghini lance un NFT de son ultime Aventador

Lamborghini lance un NFT de son ultime Aventador

Lire la suite
Les tendances du marché automobile

Les tendances du marché automobile

Lire la suite
Renault : des milliards d’euros pour développer une gamme entièrement électrique dès 2030 

Renault : des milliards d’euros pour développer une gamme entièrement électrique dès 2030 

Lire la suite
Toyota bZ4x : voici le premier SUV 100% électrique de la marque

Toyota bZ4x : voici le premier SUV 100% électrique de la marque

Lire la suite