Périphérique parisien : une vitesse limitée à 50 km/h d’ici 2020 ?

Abaisser la vitesse du périphérique parisien à 50 km/h, une mesure qui pourrait prendre vie dès 2020. Portée par Anne Hidalgo, cette limitation pourrait s’accompagner d’autres décisions phares. Décryptage.

Réduire la vitesse sur le périphérique parisien, une volonté de la Mairie de Paris

Défendue depuis de nombreuses années par Anne Hidalgo, la Maire de Paris, la diminution de la vitesse sur le périphérique parisien semble plus imminente que jamais. Le 28 mai, la Mission d’Information et d’Évaluation (MIE) du Conseil de Paris a en effet remis un rapport allant dans ce sens. Déjà abaissée de 80 à 70 km/h en 2014, la vitesse pourrait cette fois passer à 50 km/h à l’horizon 2020.

Autre mesure : réduction à deux voies de circulation et création d’une voie pour la mobilité responsable

La diminution de la vitesse de 70 à 50 km/h n’est pas la seule mesure envisagée. D’autres pistes sont à l’étude, comme la réduction à deux voies de circulation et la création d’une troisième voie réservée aux véhicules propres et au covoiturage. De quoi totalement bouleverser le visage du périphérique parisien, une boucle de 35 kilomètres, et les pratiques des 1,2 million de véhicules qui l’empruntent chaque jour.

Un projet en discussion qui pourrait se concrétiser rapidement

Pour l’heure, rien n’est encore validé puisque toutes ces idées doivent être abordées très prochainement, à l’occasion du Conseil de Paris. Un groupe de travail, impliquant l’ensemble des communes voisines du périphérique devrait aussi être mis en place afin de piloter ces évolutions. Tout pourrait cependant s’accélérer, notamment car Anne Hidalgo a exprimé le souhait de limiter la vitesse à 50 km/h d’ici la fin de son mandat, soit dans moins d’un an. De quoi déclencher la grogne des automobilistes, eux qui considèrent la voiture comme un instrument de liberté et d’indépendance.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • La réduction de la vitesse sur le périphérique en est encore au stade de projet
  • Le projet envisage aussi la réduction du nombre de voies
  • Anne Hidalgo souhaite donner vie à ces mesures avant la fin de son mandat soit avant 2020.

 

Le point de vue de Laurie

« La réduction de la vitesse et du nombre de voies sur le périphérique parisien divise. Au-delà de l’appréhension des automobilistes, aucune étude ne peut prouver à l’heure actuelle que ces mesures auraient un effet bénéfique sur la qualité de l’air. Les élections municipales de 2020 et l’éventuelle réélection d’Anne Hidalgo décideront donc très certainement du sort de notre cher périphérique . »

Vous aimerez aussi...

Anne Hidalgo s’attaque aux trottinettes électriques pour mieux encadrer leur usage

Anne Hidalgo s’attaque aux trottinettes électriques pour mieux encadrer leur usage

Lire la suite
Nouveau contrôle technique 2019 : c’est pour maintenant !

Nouveau contrôle technique 2019 : c’est pour maintenant !

Lire la suite
Stations-essence sur l’autoroute : vers une baisse des prix du carburant ?

Stations-essence sur l’autoroute : vers une baisse des prix du carburant ?

Lire la suite
Deux grands prix pour Reezocar aux Awards d’Auto Moto 2019 !

Deux grands prix pour Reezocar aux Awards d’Auto Moto 2019 !

Lire la suite