Permis de conduire : moins cher grâce aux simulateurs ?

Temps de lecture estimé : 2 minutes.

Le gouvernement a réaffirmé sa volonté de réformer la formation au permis de conduire pour en diminuer son prix global pour les candidats. Des mesures ont été évoquées, parmi lesquelles le développement de l’apprentissage sur simulateur de conduite.

Les gouvernements successifs de ces dernières années ont pour la plupart tous souhaité réformer le permis de conduire avec comme objectif de le rendre plus accessible. Deux combats ont été menés, sans grand succès pour le moment : les tarifs de la formation et les délais d’attente pour se présenter à l’examen. Le 1er ministre actuel, Edouard Philippe, accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ont un objectif en tête : faire baisser le prix du permis de conduire de l’ordre de 30%.

Des mesures devraient donc être déclinées dès cet été, comme la mise en place d’un site web permettant de comparer les auto-écoles  de votre région en fonction de leur prix ou de leur taux de réussite.

Quels changements au niveau des heures de conduite ? Jusqu’à 10h de cours sur simulateur

Pour que le coût du permis de conduire puisse considérablement diminuer, le gouvernement souhaite inciter les auto-écoles à s’équiper de simulateurs de conduite, aides fiscales à la clé. Sur les 20h minimum de formation à la conduite, jusqu’à 10h maximum pourraient être effectuées sur simulateur, qui ne nécessite pas la présence d’un moniteur à plein temps et permet d’éviter les nombreux coûts liés à l’utilisation d’une voiture. En moyenne, d’après la mission parlementaire, la formation au permis de conduire coûte aujourd’hui en moyenne 1600 euros. Affaire à suivre…

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • Réforme du permis de conduire
  • Baisse du coût global de la formation
  • Diminution des délais d’attente pour l’examen de conduite
  • Intégration du simulateur dans l’apprentissage
  • Projet de loi examinée par l’Assemblée

 

Le point de vue de Laurie

« Je pense qu’il est important d’aborder les mesures évoquées pour diminuer les délais d’attente à l’examen : inscriptions en ligne, réorganisations d’effectif mais surtout possibilité de se présenter dès l’âge de 17 ans… autant de leviers visant à diminuer le stress avant l’examen et les coûts supplémentaires en cas d’échec.  »

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Lire la suite