Prime de 100 euros pour le carburant : quand et comment en bénéficier

Temps de lecture estimé : 4 minutes.

Le gouvernement prévoit de verser cette prime à plusieurs millions de Français ayant un revenu inférieur à 2 000 euros.

Qui est concerné ? Quand sera-t-elle versée ? On vous donne toutes les infos sur l’indemnité inflation.

Il y a quelques semaines, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la mise en place d’une indemnité inflation d’un montant de 100 euros. Cette prime concerne 38 millions de Français, dont de nombreux automobilistes qui utilisent leur véhicule chaque jour et qui voient les prix des carburants flamber. 

L’indemnité inflation est une aide exceptionnelle et individuelle de 100 € qui sera versée à 38 millions de personnes résidant en France, pour préserver leur pouvoir d’achat face à la forte hausse du coût des énergies. Cette aide est versée en une seule fois, et ne fait l’objet d’aucun prélèvement, les bénéficiaires n’auront aucune démarche à faire.

Qui est concerné ?

Toutes les personnes résidant en France dont les revenus d’activité ou de remplacement sont inférieurs à 2 000 euros net par mois (2 600 euros brut), avant prélèvement à la source, pourront bénéficier de la prime. Cela correspond à la situation de 38 millions de Français, d’après les calculs du gouvernement. 

Seront donc concernés :

– les salariés du privé, y compris les salariés à temps partiel, les apprentis et les

bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation (même s’ils ne sont plus employés au moment du versement de l’aide),

– les fonctionnaires,

– les travailleurs non-salariés,

– les salariés à domicile,

– les travailleurs frontaliers résidant en France,

– les demandeurs d’emploi,

– les personnes en situation d’invalidité,

– les bénéficiaires de préretraites,

– les retraités, y compris les bénéficiaires du minimum vieillesse ou d’une pension de réversion,

– les étudiants boursiers, les non boursiers bénéficiaires d’une aide au logement et ceux exerçant une activité professionnelle ;

– les jeunes dans un parcours d’accompagnement vers l’emploi (services civiques, stagiaires de la formation professionnelle, volontaires en Epide, etc.) ;

– les bénéficiaires de minimas sociaux ou d’autres revenus de remplacement : le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation aux adultes handicapés (AAH), le revenu de solidarité Outre-mer (RSO), l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) à taux plein, l’aide financière à l’insertion sociale et professionnelle (AFIS), l’aide à la vie familiale et sociale (AVFS), y compris les travailleurs handicapés en établissement et service d’aide par le travail (ESAT).


Pourquoi 100 euros ?

L’entourage du Premier ministre a indiqué que ce montant correspondait au surcoût généré par l’inflation sur le budget des ménages français. 

Les 80 euros représentent le « surcoût moyen pour le paiement du carburant d’une personne qui réalise 14 000 kilomètres par an ». Tandis que les 20 euros restants équivalent aux « autres effets inflationnistes » de la vie quotidienne.

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

L’indemnité inflation de 100 € sera versée, en une fois, par leur employeur pour les salariés et agents publics, mais aussi par les organismes habituels comme l’Urssaf, Pole Emploi ou la Caisse d’Allocation Familiale (CAF). 

À noter que l’aide est individualisée si les deux membres d’un foyer gagnent moins de 2 000 € nets par mois. Dans ce cas, ils recevront chacun 100 euros.

 

Peut-on utiliser la prime pour faire le plein de son véhicule ?

Contrairement au chèque énergie, l’utilisation de la prime n’est pas limitée à des factures bien précises. En clair, vous pouvez donc faire ce que vous souhaitez de la prime de 100 euros : régler des courses, votre loyer, vos factures d’énergie ou vos dépenses d’essence.

Au départ, le gouvernement voulait créer un “chèque carburant”, pour venir en aide aux conducteurs affectés par la hausse des prix du pétrole. Mais ce dispositif s’est toutefois révélé bien difficile à mettre en œuvre.

En effet, les services de l’Etat auraient été contraints de croiser plusieurs données, comme le revenu fiscal de référence des ménages pour établir un plafond de revenus permettant d’y être éligible, mais aussi des critères d’utilisation de son véhicule.

 

Quand la prime de 100 euros sera-t-elle versée ?

Annoncée début octobre, la prime inflation a vocation à être versée entre le mois de décembre 2021 et février 2022. Pour le moment, aucune date précise n’a pu être avancée pour des raisons techniques.

Le versement devra être assuré par plusieurs canaux, en fonction de la situation du bénéficiaire. Le gouvernement a tout de même présenté un calendrier de versement :

– Fin décembre 2021 : c’est l’échéance à laquelle les salariés recevront leur indemnité inflation, directement sur leur fiche de paie. L’employeur sera chargé du versement, avant d’être compensé par l’Etat dans un second temps.

– Fin janvier 2022 : l’Etat procédera au versement de l’indemnité inflation pour les fonctionnaires.

– Février 2022 : c’est à cette échéance que les indépendants, chômeurs et retraités devraient recevoir l’indemnité inflation.

Vous aimerez aussi...

Présentation et avis du Land Rover Ranger Rover de 2022

Présentation et avis du Land Rover Ranger Rover de 2022

Lire la suite
Paiement par empreinte digitale sur ma voiture : c’est la nouvelle proposition de Mercedes !

Paiement par empreinte digitale sur ma voiture : c’est la nouvelle proposition de Mercedes !

Lire la suite
Nouveau décret des aides à l’acquisition de véhicules verts : quelles règles en 2022 ?

Nouveau décret des aides à l’acquisition de véhicules verts : quelles règles en 2022 ?

Lire la suite
D’où viennent les voitures importées en France

D’où viennent les voitures importées en France

Lire la suite