Salon Tokyo Motor Show 2019 : l’heure est aux nippones !

Temps de lecture estimé : 3 minutes.

Le Salon de l’automobile de Tokyo 2019, plus couramment appelé Tokyo Motor Show (TMS), ouvre ses portes du 24 octobre au 4 novembre. L’occasion de partir à la découverte des nouveautés attendues, et tout particulièrement de celles présentées par les constructeurs locaux.

Lexus LF-30 Electrified Concept : le futur est en route

Après l’hybride, Lexus se met maintenant au 100% électrique avec le LF-30 EC. Incarnant probablement le futur de la marque, ce concept embarque 4 blocs électriques lui permettant de déployer pas moins de 536 chevaux et d’offrir une autonomie de 500 kilomètres. Rajoutez à cela un mode de conduite autonome et un look pour le moins futuriste : voilà, vous avez devant vous l’attraction du salon de Tokyo.

Suzuki Waku Spo : le véhicule modulaire

Avec près de 20 nouveaux véhicules et 5 concepts, le stand Suzuki occupera le haut de l’affiche au TMS 2019. Mais c’est bien le Waku Spo qui va attirer tous les regards. Ultra personnalisable, ce petit coupé peut changer de silhouette et de design à la demande. Ajoutez ou retirez une cellule à l’arrière et vous obtenez une carrosserie rappelant un pick-up ou un break.

Toyota Yaris : la grande star du TMS 2019

Présentée aux journalistes avant même le début du salon, la Toyota Yaris IV va s’offrir son premier bain de foule. Si la Japonaise conserve ses motorisations hybrides qui ont fait son succès, elle se démarque par un nouveau style beaucoup plus statutaire et racé, accompagné d’une puissance revue à la hausse.

Mazda MX-30 : le SUV 100% électrique

Chez Mazda, on mise également dans le tout-électrique. Mais à la différence du Lexus LF-30, le MX-30 sera bel et bien produit de série. Malgré des performances limitées (140 chevaux et 200 kilomètres d’autonomie), le SUV japonais a de quoi séduire avec son look affirmé et parfois même original, à l’image de ses portes antagonistes.

Alpine A110S : la sportivité française au Pays du Soleil-Levant

Avec Mercedes et Smart, Renault est l’un des rares constructeurs européens à se déplacer au Japon. Mais le Français ne vient pas les mains vides puisqu’il présente la Lutecia (l’équivalent nippon de la Clio 5) et surtout l’Alpine A110S, une version ultra sportive de la célèbre berlinette. Un choix pas si étonnant dans la mesure où 400 Renault Alpine se sont déjà vendues au Pays du Soleil-Levant depuis son lancement.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • En l’absence de nombreux constructeurs européens, les marques japonaises occuperont le devant de la scène
  • Le Lexus LF-30 EC peut incarner l’avenir de l’électrique, tandis que la Toyota Yaris IV affirme son hégémonie sur l’hybride
  • Le Suzuki Wako Spo sera l’ovni du salon, notamment grâce à sa carrosserie modulaire

Le point de vue de Laurie

« La concurrence étrangère étant peu présente au Japon, c’est tout naturellement que les constructeurs locaux vont tenir le haut de l’affiche au TMS 2019. D’ailleurs, d’autres nouveautés nippones pourraient aussi nous surprendre, à l’image du concept Mitsubishi Mi-Tech, du SUV électrique Nissan Ariya ou du nouveau Subaru Levorg. »

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Lire la suite