Septembre 2020 : les tendances du marché automobile

Temps de lecture estimé : 8 minutes.

Fin d’été : la rechute du marché auto

Selon l’AFP, le mois dernier fut particulièrement compliqué pour le marché de l’automobile en France. Il a affiché en effet une chute de 19,8% des nouvelles immatriculations.

Sur les huit premiers mois de l’année, les immatriculations atteignent quelques 998 000 unités, en chute de 32 % par rapport à l’an dernier.

L’euphorie aura été de courte durée. Après deux mois de progression réelle, le marché de l’automobile français est retombé dans le rouge en août. Les immatriculations sur le mois ont effectivement chuté de 20%, principalement pour des raisons techniques. Mais les constructeurs refusent le pessimisme et se persuadent d’un nouveau départ à la hausse sur le mois de septembre.

Chez les constructeurs français, PSA fait beaucoup mieux que la moyenne en affichant un recul de seulement 8,4 % sur août, grâce au succès de ses derniers modèles. Renault a tout de même chuté de 20 %, d’après les chiffres publiés par le CCFA.

Une chute qui s’explique facilement

En août, environ 103 600 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de France selon le CCFA. Sur les huit premiers mois de l’année, les immatriculations ont presqu’atteint le million d’unités, en chute de 32 % par rapport à l’an dernier. Le marché se remet progressivement de la crise lié au covid qui avait engendré le confinement. Avec les ventes de véhicules paralysées, les livraisons s’étaient effondrées de 72 % en mars, 88,8 % en avril et 50,3 % en mai. Elles s’étaient ensuite redressées de 1,2 % en juin et de 3,9 % en juillet.

Pour François Roudier, porte-parole du CCFA, la contre-performance d’août peut s’expliquer surtout par un effet de comparaison défavorable, les chiffres des mois d’août 2018 et 2019 ayant été artificiellement gonflés par des modifications de la réglementation au 1er septembre.

« On retrouve cette année un mois d’août normal, a-t-il commenté pour l’AFP, et les commandes pour septembre sont bonnes, le troisième trimestre va être bon ».

Les constructeurs français plutôt en forme

Les ventes se font surtout sur des modèles hybrides/électriques, favorisés par les aides gouvernementales dans le cadre du plan de relance automobile. Le CCFA maintient une prévision de marché à -30 % sur l’ensemble de l’année 2020, jusqu’à seulement -20% si la situation s’améliore vraiment. Reste à relever que sur le mois d’août, les constructeurs français (-13,3%) ont plutôt bien géré la baisse de régime : ils ont moins souffert que leurs concurrents étrangers (-26,3%). A titre de comparaison, Volkswagen, premier importateur en France, a relevé une baisse de 35%.

Peugeot s’en est bien sorti, avec un recul des livraisons limité à -3,5%, profitant du succès de ses nouveaux modèles, la nouvelle 208 et le nouveau 2008. Renault de son côté affiche un net recul de 24,3 %, malgré sa nouvelle Clio, toutefois Dacia limite la casse (-6,4%). De façon générale, les groupes proposant une large gamme de véhicules électriques ou hybrides s’en sortent mieux. Toyota, qui a lancé dans les premiers des véhicules hybrides, affiche en août une baisse quasi nulle (-0,4%). Hyundai a progressé de 23,8%. Les marques allemandes s’en sortent beaucoup moins bien avec pour BMW un recul de 4,4% et Daimler (Mercedes) un recul énorme de 56,6%. C’est Smart qui affiche le recul le plus considérable (-96%).

Source : Les Echos

Le marché automobile chinois en progression cet été

Alors que le pays se remet lentement de la crise, le marché auto confirme sa reprise sur le pays. En juillet, les immatriculations de véhicules neufs ont explosé de 16,4% comparé à 2019. Il s’est donc vendu en un mois en Chine l’équivalent de ce qui se vend en un an en France : plus de deux millions de véhicules.

Une reprise bonne mais insuffisante

Le mois d’août est donc le cinquième mois consécutif de croissance pour le marché de l’automobile en Chine. Pour autant, les chiffres restent similaires à ce qu’il en est en France ; le rebond a été brutal et heureusement, mais il ne permet pas de retrouver des chiffres globaux à la hauteur de l’année 2019… Les ventes depuis le 1er janvier 2020 sont toujours en baisse de 12,7% (par rapport à 2019), et se situent début août à 12,37 millions de voitures. Malgré la reprise, l’Association Chinoise des Constructeurs Automobiles (CAAM) a déclaré que les ventes de véhicules seront en fin d’année 10% en dessous de l’année dernière.

Les trois constructeurs qui enregistrent aujourd’hui les plus gros nombres de ventes en Chine sont : Great Wall, suivi de Geely et de Toyota.

Le marché de l’électrique en bonne santé

On relève en effet (comme en Europe) une forte progression des ventes de véhicules électriques/hybrides (+20%).

Un haut responsable de la CAAM explique que « l’augmentation des ventes montre que fabricants et clients s’habituent à la nouvelle norme après que le gouvernement a réduit les subventions l’année dernière ».

Source : autoplus

Citroën lance Ami, la voiture électrique citadine sans permis

Avec l’Ami, Citroën débarque sur le marché des micro-voitures urbaines. A prix réduit comme sa taille, l’Ami se commercialise à partir de 6000 euros. De quoi séduire bon nombre de parisiens rechignant à acheter une voiture. A mi-chemin entre le vélo électrique et la voiture, l’Ami se conduira sans permis de conduire.

A l’heure où la voiture à moteur essence a plus du tout la côte dans la capitale française, avec une réglementation toujours plus contraignante à son regard, l’espace urbain devient le nouvel eldorado des alternatives en termes de mobilités. Cette nouvelle petite Citroën trouve en ce sens parfaitement sa place sur le marché, avec une motorisation 100% électrique. Vendue à partir de 6000 euros, elle peut même se louer pour seulement 20 euros mensuels. Peut-être que le vélo a récupéré, notamment depuis le confinement, beaucoup de part de part de marché; avec Citroën on se rend bien compte que les constructeurs auto n’ont pas dit leur dernier mot! En effet l’Ami de Citroën se positionne comme une alternative parfaite à ses moyens de locomotion traditionnels; moins polluante,

Au niveau technique, l’Ami a de quoi faire des heureux. Si sa vitesse est bridée à 45km/h, sa propulsion électrique s’élève à 6kW, avec une réelle facilité de conduite, et une autonomie de 75 km. Il est du reste possible de piloter le véhicule dès l’âge de 14 ans (permis AM). Une voiture individuelle qui voit son lancement prendre une toute autre tournure du fait de la crise sanitaire et de ses grands chamboulements : il n’y pas meilleure période pour tenter de convaincre personnes âgées, adolescents ou jeunes citadins de passer à l’acte.

Enfin, l’offre d’abonnement de Citroën pour disposer de l’Ami est tout à fait raisonnable compte tenu des alternatives existantes. Il faut en effet débourser 78 euros par mois, ou bien payer un apport de 2641 euros pour limiter la facture à 20 euros mensuels.

Source : Sortiraparis

 

LES 5 ACTUALITÉS AUTO DU MOIS

Canyon : du vélo au véhicule électrique

Le fabricant de vélo allemand Canyon ne cesse de croître. Et il songe désormais à s’attaquer à la mobilité urbaine avec un drôle d’engin, à mi-chemin entre petit quadricycle et vélo, mais avec une autonomie plus que respectable.

Source : caradisiac

Le véhicule d’exploration Toyota Lunar Cruiser

Le constructeur mondial Toyota s’associe à la Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA) pour le développement d’un étonnant véhicule lunaire animé par une mécanique à hydrogène. Ce projet long terme comprend une présentation programmée à 2029.

Source : caradisiac

Un tout nouveau modèle chez Lotus pour 2021

Lotus prévoit de lancer une véritable nouveauté. Le véhicule serait à mi-chemin entre l’Elise et l’Exige et permettrait d’attirer un nouveau public au budget plus restreint que celui d’une Exige.

Source : caradisiac

Porsche Panamera: un coupé en préparation ?

La berline Porsche Panamera se montre toujours plus performante avec les nouvelles générations. De quoi réchauffer les rumeurs d’une déclinaison coupé évoquant furieusement la GT à moteur avant Porsche 928.

Source : caradisiac

Une nouvelle Passat pour Volkswagen

Volkswagen va devoir faire des choix avec sa nouvelle génération de Passat, qui sera dévoilée d’ici 2 ans. Une montée en gamme pour se démarquer de la meute des berlines généralistes et l’arrivée d’une variante totalement électrique seraient au programme.

Source : caradisiac

Vous aimerez aussi...

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Réglementation COVID en voiture : quelles sont les nouvelles mesures à respecter ?

Lire la suite
Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Les voitures qui marquent la rentrée auto 2020

Lire la suite
Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Les véhicules les plus vendus en France à l’été 2020

Lire la suite
Tour Auto 2020

Tour Auto 2020

Lire la suite