Toyota bZ4x : voici le premier SUV 100% électrique de la marque

Temps de lecture estimé : 6 minutes.

La marque japonaise lève le voile sur le bZ4x, un modèle inédit, entièrement électrique et basé sur une toute nouvelle plate-forme modulaire.

Ce SUV sera disponible en 2 ou 4 roues motrices et devrait revendiquer 450 km d’autonomie. 

Quelques mois après le lancement de la Yaris Cross, Toyota passe dans une autre dimension. La firme déploie une offre inédite. Baptisé bZ4x, ce SUV est le premier véhicule 100% électrique du constructeur japonais.

Grâce à une structure modulaire développée en partenariat avec Subaru, le modèle propose des mensurations proches de celles du Rav4. Le bZ4x se veut habitable, pour toute la famille, en proposant un style dans l’ère du temps. 

Un design sportif

Il faut dire que le bZ4x n’est pas vraiment inédit. Le nouveau SUV de Toyota reprend le style inauguré par un concept-car présenté en avril dernier. Comme le Rav4, le modèle présente des lignes futuristes, taillées à la serpe. Devant, les feux prennent la forme d’un bandeau LED horizontal et s’étirent vers les ailes. Plus bas, un bouclier relativement sobre vient gonfler la face avant du SUV. On distingue également des prises d’air sur les extrémités. 

BZ4 Toyota

Les designers de chez Toyota ont conservé ce style bien marqué derrière. Le bZ4x reçoit une lunette de toit cassée, lui offrant un aspect de SUV coupé. Les similitudes avec le Rav4 sont davantage perceptibles avec ce bandeau lumineux logé au centre du hayon. 

Dans cette version de présentation, le SUV électrique chausse des jantes de 20 pouces, au style dynamique. Enfin, les passages de roue en plastique participent au style robuste du Toyota bZ4x. 

 

Des technologies de pointe

Pour son tout premier modèle 100% électrique, Toyota voit les choses en grand. Le SUV inaugure une nouvelle plate-forme baptisée e-TNGA, développée en partenariat avec Subaru. Une version badgée de la marque japonaise et nommée Solterra sera d’ailleurs lancée dans les prochains mois. 

Grâce à cette structure, le Toyota bZ4x loge ses batteries sous son plancher et profite donc d’un centre de gravité bas et un porte-à-faux moins prononcé que le Rav4. Mais également, un habitacle plus spacieux. 

À bord, l’univers est tout aussi futuriste qu’à l’extérieur. Dans sa version de présentation, le SUV électrique s’offre un volant coupé à mi-hauteur, à la façon Tesla et son dispositif appelé Yoke. Toyota explique que l’absence de connexion mécanique entre le volant et les roues a permis de calibrer la démultiplication pour qu’une rotation de 150° du volant puisse braquer complètement les roues. Inutile donc de faire plusieurs tours de volant pour se garer, par exemple. 

« Le conducteur reçoit toujours un retour précieux de la surface de la route », explique Toyota. D’après la marque, le système permet aussi de dégager de l’espace aux jambes, facilitant ainsi l’accès et la descente pour le conducteur. Baptisé One Motion Grip, ce volant sera dans un premier temps disponible en Chine. Tandis que son arrivée au catalogue européen est prévue plus tard dans son processus de commercialisation. Dès son lancement, le bZ4x sera équipé d’un système standard. 

Côté ambiance, le nouveau SUV électrique de Toyota présente un habitacle futuriste. Un tableau de bord entièrement numérique de 7 pouces prend place derrière le volant. L’écran central, dont les dimensions n’ont pas encore été dévoilées, fait disparaître les boutons, sauf ceux de la climatisation et du volume audio. Mais globalement, l’ensemble est épuré, sans fausse note !

Avec son empattement de 2,85 m (+16 cm par rapport au Rav4), les passagers avant et arrière profitent d’un espace d’un mètre, de quoi voyager à cinq personnes sans aucune difficulté. Le Toyota BZ4x profite d’un volume de coffre de 452 litres. 

 

Plusieurs motorisations au programme 

 

Avec autant de technologies embarquées, le Toyota bZ4x se devait d’être performant sur le plan de l’autonomie. Dans sa version d’entrée de gamme, le modèle place son moteur électrique de 204 ch à l’avant. Celui-ci affiche un couple de 265 Nm, lui permettant d’afficher un 0 à 100 km/h en 8,4 secondes.

Toyota propose également le bZ4X avec une transmission intégrale. Cette version reçoit un moteur de 109 ch sur chaque essieu. En cumulé, le SUV électrique revendique 217 ch et 336 Nm de couple. Dans ce cas, le 0 à 100 km/h est atteint en 7,7 secondes. 

La firme japonaise indique également que le bZ4x en quatre roues motrices intègrera différents modes de conduite, pour évoluer sur des terrains difficiles. En revanche, comme beaucoup de constructeurs, Toyota limite la vitesse maximale de son premier modèle électrique à 160 km/h, et pas un de plus…

Le Toyota bZ4x embarque une batterie lithium-ion à refroidissement liquide d’une capacité de 71,4 kWh. Selon le cycle WLTP, le SUV électrique garantit 450 km d’autonomie. 

Le modèle électrique peut encaisser une puissance de charge de 150 kW. Sur une borne rapide, il peut être rechargé à 80 % en 30 minutes. Toyota propose en option un toit équipé de panneaux solaires permettant d’alimenter la batterie. Ce système offre un gain de 1 800 km d’autonomie par an, d’après la marque. 

Pour le moment, Toyota a confirmé l’arrivée du bZ4X en France en juin 2022. Les tarifs restent encore inconnus mais il sera possible de précommander le SUV électrique d’ici quelques semaines ! 

Vous aimerez aussi...

Lamborghini lance un NFT de son ultime Aventador

Lamborghini lance un NFT de son ultime Aventador

Lire la suite
Les tendances du marché automobile

Les tendances du marché automobile

Lire la suite
Renault : des milliards d’euros pour développer une gamme entièrement électrique dès 2030 

Renault : des milliards d’euros pour développer une gamme entièrement électrique dès 2030 

Lire la suite
Augmentation des tarifs à la barrière de péage : on fait le point

Augmentation des tarifs à la barrière de péage : on fait le point

Lire la suite