Assurer une voiture électrique revient-il plus cher ?

Temps de lecture estimé : 5 minutes.

Lorsque vous êtes à la recherche de votre première voiture ou si vous souhaitez renouveler votre modèle actuel, de nombreuses questions viennent à se poser avant l’achat. Difficile de s’y retrouver dans un parc automobile toujours plus vaste, ou les énergies renouvelables débarquent désormais comme une alternative crédible aux motorisations thermiques. Après vous être renseigné sur les spécificités des modèles électriques, de l’autonomie possible aux éventuels coûts annexes, vous avez sûrement des interrogations au sujet de l’assurance.

Quelles solutions existent pour assurer votre voiture électrique et les mensualités seront-elles plus élevées que si vous étiez en possession d’un modèle thermique ?

L’assurance, l’élément indispensable

Comme pour n’importe quelle voiture circulant sur les routes de l’hexagone, il est obligatoire d’assurer son véhicule avant même d’avoir parcouru le premier kilomètre à son volant. Parmi les formules les plus courantes, on retrouve comme sur un modèle thermique, la possibilité d’assurer sa voiture « au tiers » ou « tous risques »

Dans le premier cas, vous êtes assuré au titre de la responsabilité civile vous permettant d’être couvert pour tous les dommages matériels et humains causés à autrui lors d’un accident où vous seriez responsable. Cette formule basique peut être complétée par des options vous permettant de vous couvrir en cas de vol ou d’incendie, ou encore de bris de glace… celle-ci étant souvent baptisée formule « tiers plus ». Avec cette couverture, sachez que les éventuels dommages de votre véhicule causés par un accident ne seront pas couverts si vous en êtes responsable.

Pour obtenir une assurance plus complète, vous pouvez orienter votre choix vers une formule « tous risques ». Celle-ci vous permet de vous couvrir en cas de dommages matériels et humains, sans spécificités liés à la responsabilité de l’accident. Pour rouler en toute sérénité, cette formule est particulièrement adaptée, notamment dans le cas où vous seriez en possession d’un véhicule neuf ou relativement récent. En fonction des compagnies d’assurance, les options peuvent varier mais dans la majorité des cas, la formule « tous risques » vous couvre également en cas de vol, d’incendie ou de catastrophes naturelles.

En fonction de votre profil et du nombre de kilomètres parcourus sur une année, votre assureur peut vous proposer un contrat adapté, comme c’est le cas de la formule « au kilomètre » pour les plus petits rouleurs. Les garanties sont les mêmes, vous devrez toujours choisir entre une formule « au tiers » ou « tous risques » mais vous bénéficierez logiquement d’un tarif plus avantageux. Les mensualités peuvent être négociées pour toutes les formules mais en contrepartie, le montant de votre franchise en cas d’accident sera plus important.

Comme pour le cas d’une voiture à moteur thermique, la formule choisie pour votre véhicule électrique dépend de l’utilisation que vous en faites et des garanties dont vous souhaitez bénéficier en cas d’accident. Il est cependant judicieux de prendre en compte les caractéristiques du véhicule et les besoins que vous avez en tant qu’automobiliste lorsque vous faites le choix de votre contrat d’assurance. Encore plus dans le cas où vous opteriez pour une voiture électrique.

Assurer un véhicule électrique, ce qui change

Rouler au volant d’un véhicule électrique n’est pas anodin puisqu’il comporte encore à l’heure actuelle certaines contraintes, notamment en termes d’autonomie, malgré la mise en place de nombreuses bornes de recharges ou même d’emplacements dédiés tels que les récentes recharges sur nos lampadaires parisiens. Vos attentes sont différentes de celles d’un automobiliste possédant une voiture thermique et c’est au moment de choisir votre contrat d’assurance qu’il ne faudra évidemment pas l’oublier.

Au volant d’une voiture électrique, la plus grande appréhension est de manquer d’autonomie pour se déplacer, voire de tomber en panne sèche de « batterie ».  Les assureurs automobiles ont intégré ces problématiques et proposent désormais une assistance panne avec possibilité de remorquer la voiture jusqu’à la prochaine borne de recharge. Les batteries sont au cœur de votre voiture mais aussi de vos préoccupations une fois que vous roulez en électrique, c’est la raison pour laquelle les assurances peuvent vous couvrir en cas de dommages électriques liés à une mauvaise recharge par exemple.

Aussi fragile qu’indispensable, votre batterie est le plus souvent rechargée à votre domicile via une borne de recharge adaptée et installée dans votre garage. N’oubliez pas d’évoquer ce point avec votre assurance afin de couvrir les risques liés à ces recharges électriques régulières pouvant, en cas de problèmes, provoquer des dégâts à votre véhicule et à votre lieu d’habitation.

Alors, l’assurance automobile plus chère ou moins chère ?

De nombreux critères sont pris en compte par les assureurs pour couvrir les éventuels dommages matériels et humains liés à un accident de la route. Si vous envisagez d’acheter un véhicule électrique, le coût de l’assurance sera moins élevé que pour une voiture à moteur thermique. Les raisons ? En premier lieu, un taux d’émission de CO2 nul permettant un impact positif sur les enjeux environnementaux actuels. Pour le reste, les véhicules électriques sont encore majoritairement utilisés pour des petits trajets citadins, si l’on excepte les modèles de la marque Tesla, dont l’autonomie peut dépasser les 500 kilomètres. Ces trajets courts limitent donc statistiquement le risque d’accident, permettant aux assurances de pouvoir ajuster leur tarification. En fonction des compagnies et des formules, rouler en électrique peut vous permettre d’économiser jusqu’à 30% sur votre budget lié à l’assurance de votre voiture. Cependant, il est possible que cet écart diminue, au fur et à mesure où l’autonomie des modèles électriques progresse.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Thermique et électrique : des formules d’assurance identiques 
  • Des garanties adaptées aux éventuels risques de dommages liés à l’électricité 
  • Attentes et besoins différents au volant d’une voiture électrique
  • Des mensualités moins élevées que pour une voiture thermique

Le point de vue de Teddy

« Acheter un véhicule électrique représente (parfois) un coût plus important par rapport à une motorisation diesel ou essence. Après l’achat, c’est au quotidien que les économies sont notables : pas de carburant, des coûts d’entretien et d’assurance moins onéreux limitent le budget alloué à votre voiture… »

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite