Comparatif : Faut-il choisir la Peugeot 108 ou la Twingo 3 ? 

Temps de lecture estimé : 6 minutes.

Que choisir : la Peugeot 108 ou la Twingo 3 ?

Si les SUV sont actuellement les modèles les plus appréciés des automobilistes, les petites citadines continuent de marquer leur territoire. On a décidé de confronter deux modèles français de la catégorie : la Peugeot 108 et la Renault Twingo 3.

Les micro-citadines ont le vent en poupe ! Puisque les grandes villes font la chasse aux véhicules lourds et polluants, ces modèles plus petits et plus propres, notamment grâce à leurs petits moteurs, apparaissent comme un choix concret pour les trajets du quotidien. L’occasion pour nous de comparer deux modèles phares : la Peugeot 108 et la Renault Twingo 3. 

Toutes deux déployées en 2014, les nouvelles générations de ces petites citadines partagent beaucoup de points communs. Toutefois, Peugeot a annoncé l’arrêt de la production de la 108 en fin d’année 2021. Tandis que la Twingo 3 devrait poursuivre sa carrière jusqu’en 2024.

Le style extérieur 

Lorsque l’on choisit une micro-citadine, l’esthétique n’est pas l’argument premier. Mais le design d’un véhicule fait souvent chavirer les coeurs. Dans ce duel, la Twingo 3 remporte haut la main les suffrages. Grâce à sa bouille atypique et à ses formes caractéristiques, la petite citadine au losange se distingue de sa rivale. Ses feux ronds et ses lignes bombées la rendent unique, à quelques choses près… En effet, le modèle est en fait une Smart ForFour déguisée. Pas de quoi faire reculer les acheteurs de la Twingo 3, bien au contraire ! De plus, en optant pour une paire de jantes de 16 pouces (300 € en finition Intens), la petite citadine gagne quelques aspects de sportivité.

À l’inverse, la Peugeot 108 fait les choses différemment. Le style est bien plus classique. Une volonté de la marque pour tenter de séduire un maximum de personnes. Mais contrairement à la Twingo 3, la petite lionne peut être personnalisable selon vos envies. À l’extérieur comme à l’intérieur, les choix sont plus variés que sur la Twingo. D’ailleurs, la Peugeot 108 est disponible en version découvrable, avec la possibilité de choisir plusieurs coloris de toit.

À bord 

Tout comme à l’extérieur, les deux micro-citadines se distinguent à l’intérieur. Toutefois, le plastique domine dans les habitacles. Mais la Peugeot 108 apparaît là aussi plus bas de gamme que sa rivale, avec une ambiance austère et une finition approximative. La Twingo 3 dispose d’un intérieur plus enthousiaste. Le style des contre-portes est plus travaillé. 

Twingo 3

En entrée de gamme, les deux modèles ne disposent pas d’écran d’infodivertissement. Seul un petit combiné numérique permet de gérer l’appairage des téléphones, ou les réglages de la radio. Pas non plus de compte-tours, il faudra vous habituer à passer les rapports au feeling… Notons que la position de conduite de la Twingo 3 se révèle moins agréable que sa concurrente. 

108

À l’arrière, la Twingo et la 108 sont à égalité. Toutefois, l’espace aux jambes est légèrement meilleur pour la Renault, grâce à une empattement plus grand. La Peugeot dispose d’un coffre plus profond, mais plus petit que la citadine au losange (180 litres contre 188).

Et sur la route ? 

Nous avons fait le choix de comparer les deux versions d’entrée de gamme en essence, toutes deux équipées d’un 3-cylindres atmosphérique. D’un côté, la 108 dispose du 1.0 VTi de 68 ch. De l’autre, la Twingo est légèrement plus puissante avec son 1.0 SCe de 70 ch. Mais les sensations sont identiques une fois le bloc démarré : aucun bruit mais quelques vibrations à l’arrêt. La boîte manuelle de la 108 démontre une prise en main plus agréable que sa rivale. D’ailleurs, la Twingo peine à s’engager franchement en première, en raison d’un étagement de boîte inadaptée pour sa puissance. 

 

 

Le terrain de prédilection de ces autos, c’est la ville ! Et sans surprise, la Twingo 3 se montre bien plus plaisante à conduire. Pour la première fois de son histoire, la petite citadine au losange loge son moteur à l’arrière, permettant ainsi de gagner un angle de braquage impressionnant. Un atout idéal pour les créneaux et les manoeuvres dans des rues étroites. 

La Peugeot 108 gagne quelques points sur les axes rapides. Son insonorisation est meilleure et les vibrations sont moins présentes que dans la Twingo. Pour contrer la maniabilité exemplaire de la Twingo 3, la lionne peut compter sur un gabarit plus compact, lui permettant de se faufiler dans n’importe quelle place sans problème. 

 

En revanche, ces deux petits blocs essence peinent à se relancer. L’étagement approximatif de la transmission sur la Twingo rend la conduite désagréable. Pourtant, c’est une fois calé à un rythme élevé que les micro-citadines s’en sortent le mieux. La consommation s’établit entre 5 et 6 litres de moyenne mixte pour les deux modèles. 

On regrettera des suspensions un peu trop raides pour la Twingo. La 108 se montre plus confortable face aux défauts de la chaussée.

 

Peugeot 108 

Renault Twingo 3

On aime 

Un style extérieur et un habitacle personnalisables

Un look plus attrayant

Moteur moins bruyant

Son excellente maniabilité

Son habitacle plus travaillé

On aime moins 

Son manque de caractère 

Sa boîte de vitesses trop longue

L’absence d’écran, même sur les finitions hautes

Son confort en ville

Vous aimerez aussi...

Les multiples avantages des pneus 4 saisons

Les multiples avantages des pneus 4 saisons

Lire la suite
​Permis de conduire : est-il de plus en plus cher ?

​Permis de conduire : est-il de plus en plus cher ?

Lire la suite
Quelle ampoule choisir pour vos phares de voiture ?

Quelle ampoule choisir pour vos phares de voiture ?

Lire la suite
Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Lire la suite