Essai de la Volkswagen Golf 8 GTD

Temps de lecture estimé : 8 minutes.

Essai de la Golf GTD : la compacte diesel sportive de Volkswagen

 

Essai de la Golf 8 GTD : notre avis sur la compacte sportive

 

Avec sa nouvelle GTD, Volkswagen nous offre une énième version sportive de sa célèbre Golf. Présente au catalogue depuis maintenant un an, la compacte constitue une alternative de premier choix pour les gros rouleurs, bien que l’interdiction à terme du diesel puisse représenter un frein de taille à son achat. La nouvelle Volkswagen Golf 8 GTD n’en reste pas moins une belle promesse, tout particulièrement en raison de ses performances routières et de sa consommation extrêmement limitée.

Une nouvelle déclinaison sportive de la Golf 8

Alors que le débat sur l’avenir du diesel est de plus en plus vif, Volkswagen ne semble pas vouloir faire comme tout le monde. La preuve avec la nouvelle Golf GTD, dévoilée au printemps dernier, l’une des Golf diesel les plus puissantes que le constructeur n’ait jamais proposée. Apparue pour la première fois sur la Golf 6, cette version se distingue donc principalement par sa motorisation : l’Allemande embarque en effet le 2.0 TDI, un 4 cylindres turbocompressé de 200 chevaux. Elle étoffe ainsi un peu plus encore la gamme sportive de la gamme, constituée notamment de la Golf GTI de 245 chevaux, de la Golf R de 320 chevaux et de la Golf GTE, une version hybride rechargeable développant jusqu’à 245 chevaux.

 

Autre nouveauté à noter d’emblée : la Golf 8 GTD ne propose plus une seule boîte manuelle et, à la place, lui préfère une automatique à 7 rapports, la DSG7. De quoi déplaire aux puristes et autres amateurs de boîte mécanique, bien que la compacte allemande n’en demeure pas moins très appréciable sur route. Question design, aucune réelle révolution à noter, l’Allemande reprenant les mêmes traits et dimensions que les autres modèles de la gamme, bien qu’elle arbore plusieurs badges GTD sur sa carrosserie.

 

Une ergonomie pas toujours au rendez-vous

 

Une fois à bord, on remarque d’emblée une belle qualité de présentation et un assemblage efficace, symbolisés notamment par des sièges avant à motifs repris de la version GTI. En revanche, il est possible de regretter le trop grand nombre de plastiques présents à l’avant, ces derniers ayant tendance à se montrer un peu trop envahissants. Si le Cockpit digital Pro, installé derrière le volant et disposant d’un affichage spécifique, ne nous déçoit pas, c’est moins vrai en ce qui concerne la dalle numérique centrale. Bien qu’élégante, elle manque en effet d’ergonomie et pourra amener le conducteur à se tromper entre les différentes fonctions (climatisation, modes de conduite, etc.). Une molette se serait certainement montrée plus pratique au quotidien.

Volkswagen GOLF 8 GTD

Côté confort, la compacte allemande reprend les arguments qui ont fait le succès de ses prédécesseurs, à l’image du siège conducteur offrant une parfaite position de conduite. Certes, il n’est pas possible de régler la longueur des assises, mais celles-ci restent malgré tout confortables, tout particulièrement sur les longs trajets. Mais surtout, la Golf 8 GTD offre toujours une excellente habitabilité, malgré ses dimensions compactes. Grâce à de nombreux rangements bien dissimulés et un volume de coffre plus qu’honorable (374 litres), la sportive fait toujours preuve d’une belle praticité.

 

Une dotation de série irréprochable

 

Avant d’aborder les performances de la compacte, force est de constater que la nouvelle Golf 8 GTD est irréprochable en matière de dotation. De série, elle embarque notamment le Cockpit digital Pro, l’écran tactile de 10” avec navigation GPS, la climatisation automatique trizone ou encore les systèmes Apple Carplay et Android Auto. Elle n’est pas non plus en reste sur les aides à la conduite, en témoignent la technologie de reconnaissance des panneaux de signalisation, la caméra de recul, le Park Assist et le système Travel Assist avec régulateur de vitesse adaptatif, conduite automatique dans les bouchons et maintien dans la voie. Ajoutons à cela les projecteurs Matrix LED actifs, le démarrage sans clé, le volant sport en cuir ou encore les applications décoratives Black Metal Chrome.

Et pour les automobilistes à qui cela ne suffirait pas, la Volkswagen Golf GTD offre le choix entre plusieurs options intéressantes, bien que celles-ci ne soient pas toutes données. On pense notamment à l’affichage tête haute, au toit ouvrant électrique, aux jantes alliage de 18 ou 19” et au système de recharge par induction pour Smartphone. Notons cependant que certaines d’entre elles auront l’inconvénient d’augmenter le poids du véhicule, pouvant alors majoré le montant du malus écologique comme nous le verrons par la suite.

 

Des performances pensées pour les longs trajets

 

De prime abord, le bruit du moteur à froid a de quoi déconcerter. Ce moment passé, la GTD se montre en revanche presque parfaite. Grâce à son couple de 400 Nm, l’Allemande autorise des reprises rapides à mi-régime, tout en se montrant très souple grâce à la boîte automatique à 7 rapports. Avec ses trois modes de conduite, il est possible de trouver la configuration idéale, d’autant plus que – quels que soient les paramétrages – la conduite se veut toujours souple et agréable, notamment en raison d’une excellente suspension. Quant aux amateurs de vrombissements, ils pourront même activer un son moteur grâce aux enceintes du véhicule.

Qu’on se le dise néanmoins : la Volkswagen Golf GTD est un cran en dessous de la GTI en ce qui concerne les performances. Malgré une vitesse maximale de 245 km/h, l’Allemande ne réalise le 0 à 100 km/h qu’en seulement 7,1 secondes. Elle se rattrape en revanche par d’autres aspects, dont une grande précision dans les virages et un fonctionnement tout en douceur. Surtout, la diesel est faite pour les longs trajets, notamment autoroutiers. Outre son excellente insonorisation, elle se distingue par une consommation très limitée, comprise entre 5,2 et 5,8 litres aux 100 kilomètres en cycle mixte WLTP. De quoi permettre une très belle autonomie et faire le bonheur des gros rouleurs. Les automobilistes avec un usage majoritairement urbain ou mixte pourront toutefois lui préférer la Golf GTE, offrant une autonomie de 50 kilomètres en 100 % électrique.

 

Rapport qualité/prix : l’une des meilleures de sa catégorie

 

N’offrant qu’une seule finition, très bien dotée qui plus est, la Volkswagen Golf 8 GTD ne dispose également que d’un seul tarif : 42 610 € (hors options). Il faudra néanmoins accepter de s’acquitter du nouveau malus écologique, fixé à 150 € en configuration de base en raison des émissions de CO2 de l’Allemande (137 grammes de CO2/km). Comme nous l’évoquions précédemment, le montant du malus peut d’ailleurs grimper à mesure que la compacte s’alourdit d’équipements optionnels (jusqu’à près de 900 €). Certes, cela reste très loin du niveau affiché par la sportive GTI de 320 chevaux (jusqu’à 9 550 € de malus). Certains automobilistes pourront néanmoins plus facilement lui préférer la Golf GTE, légèrement plus chère mais permettant de profiter d’un bonus écologique de 2 000 € (1 000 € à partir du 1er juillet).

 

Malgré quelques points noirs (vibrations, manque d’ergonomie, qualité des plastiques, etc.), la Golf 8 GTD présente une offre relativement pertinente, principalement en raison de ses qualités routières, de sa consommation limitée et de ses performances honorables. Elle est d’autant plus intéressante que la catégorie des compactes diesel sportives s’est considérablement réduite ces dernières années. Certains modèles voyant leur puissance être plafonnée (Renault Mégane, Citroën C4, Audi A3 Sportback, etc.), la concurrence se résume dorénavant à seulement quelques véhicules. On peut notamment citer la BMW Série 1 120d MSport de 190 chevaux (2 000 € plus chère) et la Mercedes Classe A 220d AMG Line, développant également 190 chevaux et affichant un prix comparable à la GTD. Au final, la Volkswagen Golf n’a donc rien à envier à ses cousines allemandes puisqu’elle offre des performances similaires, tout en ayant un niveau de dotation plus élevé.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Avec la Golf GTD, Volkswagen complète son catalogue de sportives d’une version diesel très performante.
  • Grâce à de belles relances et une consommation limitée, la compacte est idéale pour les très longs trajets et les gros rouleurs.
  • Malgré quelques vibrations, elle offre un comportement routier souple et toujours agréable.
  • Ses principales concurrentes sont en réalité les autres déclinaisons de la Golf, à l’image de la GTI et de la GTE.

 

LE POINT DE VUE DE LAURIE

« Bien que la Golf GTD ait tout bon sur le papier, on peut s’interroger sur la pertinence d’acquérir un diesel à l’heure actuelle. Avec les futures restrictions de circulation et un malus de plus en plus strict, l’avenir du gazole s’avère en effet difficile, pouvant compliquer la revente. Raison pour laquelle la version hybride rechargeable de la compacte, à savoir la Golf GTE, peut constituer une alternative plus pertinente, tout particulièrement pour ceux évoluant régulièrement en ville. »

Vous aimerez aussi...

Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Lire la suite
Audi RS6 e-tron : la marque prépare l’électrification de sa berline hautes performance

Audi RS6 e-tron : la marque prépare l’électrification de sa berline hautes performance

Lire la suite
Essai : La dernière Polo VW 2021 restylée

Essai : La dernière Polo VW 2021 restylée

Lire la suite
Comment éviter l’arnaque quand on achète une voiture d’occasion ?

Comment éviter l’arnaque quand on achète une voiture d’occasion ?

Lire la suite