Jeune conducteur : comment réduire le prix de votre assurance auto ?

Temps de lecture estimé : 5 minutes.

Parce qu’ils sont moins expérimentés et qu’ils présentent un risque plus important, les jeunes conducteurs doivent généralement s’acquitter d’une assurance automobile plus onéreuse que la moyenne. Pour réduire la facture, il existe toutefois des astuces à respecter.

Diminuer le prix de l’assurance auto en adoptant de bons comportements

Si l’on en croit la Sécurité Routière, les jeunes conducteurs présentent un taux de sinistralité plus important que la moyenne des automobilistes. Pour preuve, ils sont impliqués dans près de 25% des accidents de la route. Conscients de ce risque, les assureurs offrent généralement des conditions tarifaires moins avantageuses aux jeunes permis, notamment via l’application d’une surprime, afin de se protéger contre l’accidentologie de ces profils.

Les jeunes conducteurs ont donc tout intérêt à adopter certains bons comportements – aussi bien avant qu’après avoir obtenu le permis – pour réduire le coût de leur assurance automobile.

  • Passer son permis en conduite accompagnée : les jeunes permis ayant réalisé la conduite accompagnée présentent statistiquement un risque d’accident moins élevé. C’est pour cette raison que le montant de la surprime ne peut pas dépasser 50% du tarif de base de l’assurance auto, contre 100% pour un permis classique. La conduite accompagnée offre aussi l’avantage de réduire la période de probation de 3 à 2 ans, permettant une nouvelle fois de faire des économies sur son assurance. Sachez d’ailleurs qu’il est désormais possible de passer le permis dès 17 ans.
  • Conduire de façon responsable : plus encore que pour les autres automobilistes, un malus peut grever les finances d’un jeune permis et augmenter considérablement le montant de la cotisation. Raison pour laquelle il est primordial de respecter scrupuleusement le Code de la Route durant la période de probation afin d’éviter tout accident responsable. En cas d’accident mineur, comme un léger accrochage par exemple, il peut également être judicieux de trouver un accord à l’amiable avec l’autre automobiliste.
  • Réduire sa période de probation : à l’issue de sa période de probation, le jeune permis peut bénéficier de conditions tarifaires plus avantageuses. Voilà pourquoi il peut être intéressant de réduire ce délai en suivant une formation post-permis. Mis en place depuis le 1er janvier 2019, ce dispositif permet de diminuer la période de probation à 2 ans pour un permis classique et à 18 mois pour un permis en conduite accompagnée.

Assurer un véhicule adapté aux profils des jeunes permis

Pour limiter le prix de son assurance auto, le jeune conducteur doit également bien choisir son véhicule. En effet, certaines voitures présentent un risque minime pour les assureurs et permettent ainsi de profiter de conditions tarifaires plus avantageuses. Découvrez ci-dessous les 3 critères à respecter pour bien choisir la voiture d’un jeune permis.

  • Une cote faible : moins le véhicule a de valeur, moins le montant de la cotisation d’assurance sera important. Préférez donc un véhicule peu cher et avec un kilométrage plus élevé afin de réduire la facture. Vous l’aurez compris, il est donc conseillé de choisir une voiture d’occasion plutôt qu’une neuve.
  • Une petite puissance : les voitures les plus puissantes sont généralement celles qui présentent le taux de sinistralité le plus élevé. Pour les assureurs, elles représentent donc un véritable risque. En tant que jeune permis, il est donc préférable d’opter pour une voiture dont la puissance est limitée et, si possible, inférieure à 6 CV. En la matière, les Renault Clio d’occasion ainsi que les Peugeot 206 d’occasion sont les plus plébiscitées.
  • Une essence plutôt qu’une diesel : en règle générale, les véhicules diesel affichent un coût de réparation plus élevé que leurs homologues essences, notamment à cause d’une mécanique plus complexe. Conséquences ? Les compagnies d’assurance appliquent des tarifs 10 à 15% plus élevés pour les modèles gazole. Une raison de plus pour choisir une essence plutôt qu’une diesel.

Bien choisir la formule de son assurance auto jeune conducteur

En tant que jeune permis, il est également primordial de trouver une formule d’assurance auto spécialement adaptée à ses besoins afin d’en optimiser le coût. Pour cela, il peut être judicieux de suivre certaines règles.

  • Souscrire à une formule « au tiers » : tout particulièrement adaptée aux véhicules dont la valeur est faible, l’assurance « au tiers » permet de réduire au maximum le montant de ses cotisations. Seul inconvénient, elle ne couvre que les dommages causés aux autres automobilistes et non ses propres dommages.
  • Choisir une assurance intermédiaire : aussi appelée assurance « au tiers » étendu, cette formule offre un bon compromis entre une protection minimale et l’assurance « tous risques ». Elle permet notamment de personnaliser les garanties du jeune conducteur et, éventuellement, d’adapter le montant des cotisations au kilométrage réel.
  • Opter pour l’assureur de ses parents : la solution la plus courante consiste à déclarer le jeune permis en tant que conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de ses parents. Si le jeune permis dispose de son propre véhicule, il pourra à la place souscrire un contrat au sein de la même compagnie que ses parents, notamment pour profiter d’une remise pouvant atteindre 30%.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • La conduite accompagnée permet de réduire la période de probation et le montant de la surprime
  • Le jeune permis doit choisir un véhicule abordable et de faible puissance afin de réduire le montant de son assurance auto
  • L’assurance « au tiers » est la formule la plus économique

Le point de vue de Teddy

« Un dernier conseil – peut-être plus important encore que les précédents – doit être respecté pour réduire le montant de son assurance auto : comparer les offres en ligne. Quelle que soit votre situation et vos antécédents, vous pourrez trouver des assurances équivalentes dont le prix va varier du simple au double. Prenez donc le temps d’utiliser un ou plusieurs comparateurs en ligne afin de sélectionner la formule la plus avantageuse. »

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite