La reprogrammation moteur est-elle autorisée ? Que dit la loi et les constructeurs automobiles ?

Temps de lecture estimé : 8 minutes.

Bien que légale, la reprogrammation moteur n’est pas sans risque. Consistant à augmenter la puissance d’un véhicule, cette opération peut en effet être lourde de conséquences pour le véhicule et l’automobiliste. Avant de vous lancer, découvrez les avantages et les inconvénients de la reprogrammation moteur.

La reprogrammation moteur, c’est quoi ?

La majorité des véhicules modernes disposent d’un boîtier électronique appelé – suivant les marques – ECU (Engine Control Unit), UCM (Unité de Contrôle Moteur) ou encore BSM (Boîtier de Servitude Moteur). Son rôle ? Transmettre des directives afin de paramétrer la pression du turbocompresseur, la quantité de carburant injectée et l’avance à l’allumage. C’est donc le paramétrage initial opéré par le constructeur qui va définir les limites à respecter par le moteur. Maintenant que nous avons cet élément en tête, la définition de la reprogrammation moteur est relativement simple : cette opération consiste à modifier les paramètres d’origine du boîtier électronique, dans le but de donner de nouvelles directives en matière d’injection du carburant et d’allumage notamment.

Mais une question se pose néanmoins : comment faire une reprogrammation moteur ? Pour réaliser cette opération, il est nécessaire d’intervenir sur le système informatique du boîtier électronique (ECU, UCM ou BSM) en se connectant à la prise de diagnostic du véhicule ou en déposant au préalable le boîtier. Une fois connecté, le principe de la reprogrammation moteur consiste à modifier la courbe de carburant et les paramètres d’allumage afin, par exemple, d’augmenter le couple moteur et la puissance de la voiture. Dit comme cela, la reprogrammation moteur semble facile. Il est pourtant nécessaire d’avoir une parfaite connaissance des moteurs à injection, des logiciels nécessaires à l’opération et des particularités informatiques de chaque véhicule.

Quels sont les avantages d’une reprogrammation moteur ?

Si cette opération se développe, c’est tout simplement car les avantages d’une reprogrammation moteur sont indéniables. Mais, sans grande surprise, ce sont principalement les amateurs de vitesse qui sont les plus susceptibles de s’y essayer.

  • Une augmentation de la puissance : la première raison pour faire une reprogrammation moteur, c’est bien évidemment pour améliorer les performances de la voiture. En intervenant sur les paramètres d’injection, le moteur peut recevoir davantage de carburant sur un court laps de temps, permettant de booster l’accélération. Il n’est d’ailleurs pas rare que cette opération offre un gain de puissance de l’ordre de 10 à 30 %.
  • Une réduction de la consommation : si de nombreux automobilistes se demandent pourquoi faire une reprogrammation moteur, ce n’est pas uniquement pour le gain de puissance. En effet, cette opération peut également permettre d’améliorer la qualité de combustion du carburant, tout particulièrement lors de l’accélération. De quoi réduire sa consommation de carburant de l’ordre de 1 litre aux 100 kilomètres. Gardons cependant à l’esprit que cet avantage de la reprogrammation moteur fait débat, dans la mesure où certains professionnels affirment qu’elle permet uniquement d’augmenter le nombre de combustion, et non d’en améliorer la qualité.
  • Une absence d’intervention mécanique : mais l’avantage de reprogrammer son moteur réside également dans sa « simplicité ». Bien que l’opération ne soit pas facile au sens propre du terme, elle évite d’avoir à intervenir sur la partie mécanique et notamment de changer le moteur. Un atout d’autant plus intéressant que le prix d’une reprogrammation moteur est relativement compétitif puisqu’il faudra compter entre 500 et 1 000 € en moyenne. Les tarifs peuvent cependant atteindre 2 500 € dans certains cas.
  • Une personnalisation de son véhicule : apporter sa touche personnelle à sa voiture, c’est aussi l’une des raisons pour reprogrammer son moteur. Pour les passionnés d’automobile souhaitant personnaliser leur véhicule, cette opération permet d’y parvenir, et ce, sans avoir à mettre le nez dans les éléments mécaniques, ni à modifier la carrosserie. 
  • Une opération réalisable : il faut également savoir qu’il est généralement possible de faire une reprogrammation moteur car toutes les motorisations ne sont pas utilisées à leur pleine puissance. Pourquoi ? Tout simplement car des véhicules différents peuvent embarquer le même moteur, mais une cartographie différente est utilisée afin d’adapter la puissance aux caractéristiques du véhicule (moins de puissance pour un véhicule plus léger par exemple).

    Principal avantage de la reprogrammation moteur : une économie de carburant non négligeable
    Une économie de carburant à prendre en compte

Quels sont les risques d’une reprogrammation moteur ?

Si les avantages d’une reprogrammation moteur sont nombreux, il faut garder à l’esprit que cette opération n’est pas sans risque. Il est donc primordial de connaître les inconvénients, avant de reprogrammer son moteur.

  • Un danger indéniable : le premier risque à reprogrammer son moteur consiste tout simplement à endommager son véhicule de façon irrémédiable. Si les nouveaux paramétrages ne sont pas adaptés, cela peut entrainer une sur-sollicitation du moteur et les conséquences qui vont avec. Non seulement certaines pièces peuvent subir une usure prématurée, comme l’embrayage par exemple, mais la voiture peut tout simplement ne pas être adaptée techniquement à la puissance développée. Le risque ? Une tenue de route altérée, un mauvais comportement routier ou l’impossibilité de maîtriser le véhicule.
  • Une opération pas si facile : l’autre principal inconvénient de la reprogrammation moteur réside dans sa complexité. Au-delà des connaissances spécifiques indispensables, il sera nécessaire d’utiliser du matériel pour paramétrer correctement le boîtier électronique. En règle générale, un banc de puissance sera d’ailleurs essentiel afin de vérifier que les nouveaux paramètres sont adaptés au véhicule. Voilà pourquoi il est presque obligatoire de passer par un professionnel pour faire une reprogrammation moteur.
  • Une garantie constructeur annulée : toute modification d’un véhicule est susceptible d’entrainer la nullité de la garantie constructeur, pourtant si importante. C’est un autre risque de la reprogrammation moteur. Il est d’autant plus réel que certaines concessions de marque réalisent systématiquement un contrôle des interventions sur la gestion moteur. En se connectant notamment à la prise de diagnostic, le technicien peut repérer la reprogrammation moteur en seulement quelques minutes. Pour éviter cette déconvenue, certains automobilistes misent sur ce qu’on appelle le « chiptuning ». Cette technique consiste à installer une puce offrant le même résultat, mais qu’il est possible de désactiver.

Reprogrammation moteur : que dit la loi ?

La reprogrammation moteur : autorisée ou non ? La réglementation sur la reprogrammation moteur est relativement floue. Bien qu’elle ne soit pas prohibée, cette opération est loin d’être encouragée par les autorités et encore moins par les constructeurs. Vous devez d’ailleurs savoir que les démarches pour reprogrammer son moteur peuvent être relativement lourdes et fastidieuses.

Dans la mesure où cette opération va modifier la puissance du véhicule, vous avez l’obligation d’actualiser la carte grise comme le rappelle l’Article R322-8 du Code de la route : « Toute transformation apportée à un véhicule soumis à immatriculation et déjà immatriculé, qu’il s’agisse d’une transformation notable ou de toute autre transformation susceptible de modifier les caractéristiques indiquées sur le certificat d’immatriculation, nécessite la modification de celui-ci ».

Pour refaire la carte grise après une reprogrammation moteur, vous aurez d’ailleurs besoin d’un certain nombre de documents :

  • le Cerfa 13750*05 de demande d’immatriculation ;
  • un justificatif d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • le certificat d’immatriculation original ;
  • et le procès-verbal de réception à titre isolé (RTI).

Pour immatriculer une voiture reprogrammée, c’est principalement ce dernier document qui va poser problème. Le RTI pour une reprogrammation moteur doit être obtenu auprès de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) ou, si vous habitez en Île-de-France, auprès de la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie). Mais malheureusement, vos démarches peuvent être bloquées si cet organisme exige l’autorisation du constructeur pour la reprogrammation moteur et que ce dernier refuse de vous l’accorder. Et dans ce cas, pas d’autre choix que d’annuler la modification car, dans le cas contraire, vous vous exposez à une amende maximale de 750 €.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Le principe de la reprogrammation moteur consiste à modifier les paramètres d’allumage et d’injection
  • Le principal avantage de la reprogrammation moteur est d’augmenter la puissance du véhicule, sans avoir à intervenir sur le moteur
  • Défaut de fiabilité et annulation de la garantie : autant de risques à reprogrammer son moteur
  • La reprogrammation moteur n’est pas interdite, mais entraîne des démarches administratives plus ou moins complexes
  • Refaire sa carte grise suite à une reprogrammation moteur est obligatoire

LE POINT DE VUE DE TEDDY

« Et qu’en est-il de votre assurance suite à la reprogrammation moteur ? Si les automobilistes sont peu nombreux à se poser la question, elle est pourtant d’importance. Certains contrats vont en effet considérer que la modification de la puissance rend les garanties caduques. Pensez donc à vous renseigner auprès de votre assureur, tout particulièrement pour éviter les mauvaises surprises en cas d’accident. »

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite