Le nouveau Hyundai Ioniq 5

Temps de lecture estimé : 8 minutes.

Hyundai Ioniq 5 : présentation du SUV 100 % électrique

 

Ioniq 5 : un SUV électrique qui signe le renouveau de Hyundai

Tout juste dévoilé, le Ioniq 5 inaugure la nouvelle gamme 100 % électrique de Hyundai. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est à la hauteur de notre attente : un look ultra original, une batterie d’aides à la conduite, le choix entre 4 configurations et des performances louables. Présentation de ce nouveau SUV 100 % électrique, dont les premières livraisons sont prévues à partir de juin.

 

Nouveau Ioniq 5, en mode rétro-futuriste

En 2020, Hyundai faisait une grande annonce : la gamme Ioniq devait devenir une marque à part entière, exclusivement dédiée à l’électrique. Dévoilée en février 2021, la Ioniq 5 inaugure cette nouvelle marque et, pour l’occasion, embarque une plateforme inédite, l’E-GMP. Ce changement est loin d’être anodin puisqu’il permet au SUV coréen de totalement réinventer ses proportions, à l’image de son empattement colossal de 3 mètres promettant un très bel espace intérieur. Résultat ? Malgré des allures de SUV compact, le Hyundai Ioniq 5 mesure plus de 4,6 mètres de long, soit autant que le très grand Nissan X-Trail par exemple. Il embarque également un grand coffre de 531 litres, ainsi qu’un petit espace à l’avant de 24 ou 57 litres selon la configuration choisie.

 

 

Mais en réalité, c’est surtout son look qui détonne. Directement inspirée du concept car Hyundai 45 EV, dévoilée au Salon de Francfort en 2019 et dont elle reprend la plupart des éléments, la Coréenne affiche un style rétro-futuriste des plus réussis. Très audacieuse, elle revendique des traits anguleux, parcourus de nombreuses nervures, et formant d’ailleurs un Z au niveau des portes. On note également ses poignées rétractables, son toit vitré équipé d’un panneau photovoltaïque, ses nombreux capteurs d’aide à la conduite habilement dissimulés et, bien évidemment, ses blocs-feux carrés. Un design extérieur d’autant plus appréciable que Hyundai annonce qu’il sera possible de le personnaliser, notamment grâce à 5 couleurs de carrosserie inédites.

 

 

Technologie et habitabilité sont à l’honneur

À l’intérieur, le parti pris futuriste et technologique est également omniprésent. C’est tout d’abord le système avec 2 écrans numériques de 12 pouces, baptisé Dual Cockpit, qui attire l’œil. Alors que le premier remplace l’instrumentation, le second permet de paramétrer l’ensemble du véhicule, et ce, de manière tactile. Et que ceux qui n’aiment pas le tout tactile se rassure : le Hyundai Ioniq 5 dispose aussi de nombreux boutons de commande, notamment pour utiliser l’ordinateur de bord, sélectionner un mode de conduite ou encore régler la climatisation et le chauffage. Impossible également de ne pas remarquer le dispositif d’affichage tête haute, projetant certaines informations en réalité augmentée directement sur le pare-brise. Ports USB à l’avant et à l’arrière, chargeur de téléphone à induction, reconnaissance vocale, interface de gestion de la batterie… autant d’équipements intelligemment conçus et qui facilitent grandement la vie au sein de l’habitacle. 

Le SUV électrique ne lésine pas non plus sur les systèmes d’aide à la conduite, en attestent le régulateur adaptatif de vitesse, le créneau autonome, le système de freinage d’urgence, l’aide au stationnement et, surtout, l’assistance à la conduite de niveau 2, prémices de la conduite autonome. Une fois activé, celui-ci devrait d’ailleurs pouvoir gérer le maintien dans la voie, la régulation de la vitesse, la reconnaissance des panneaux de signalisation, la surveillance des angles morts et même la détection de la vigilance du conducteur.

Technologique, le nouveau Ioniq 5 se revendique également écologique et responsable. Pour preuve, l’habitacle est conçu à partir de matériaux issus du recyclage, dont des bouteilles en plastique et de la laine par exemple. Question habitabilité, les passagers sont servis puisque le très large empattement assure un espace exceptionnel à l’intérieur, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Pensé pour les familles, le SUV électrique dispose d’une banquette arrière coulissante qu’il est possible de rabattre, offrant ainsi un volume de coffre encore plus important (environ 1 600 litres). Outre des sièges ultra confortables, dont le dossier est creusé pour offrir une meilleure assise d’ailleurs, on note enfin de nombreux rangements discrets et pratiques.

 

Deux batteries proposées pour 4 configurations différentes

Côté motorisations, le Hyundai Ioniq 5 offre le choix entre 4 configurations différentes. De base, le SUV coréen associe une batterie de 58 kWh et un moteur électrique de 125 kW, installé sur le train arrière. Celui-ci permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 8,5 secondes et, comme avec toutes les autres configurations, offre une vitesse maximale bridée à 185 km/h. Seconde possibilité : associer la batterie de 58 kW avec un moteur de 120 kW à l’arrière et un second de 53 kW à l’avant, offrant ainsi une transmission intégrale et permettant d’abattre le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes. Deux configurations qui garantissent une autonomie théorique de 450 kilomètres selon le constructeur, bien loin de la Tesla Model S restylée et ses 840 kilomètres notamment.

Pour davantage de liberté dans vos déplacements, il est possible d’opter pour la version dotée d’une batterie de 72,6 kWh, promettant une autonomie de 550 kilomètres. Dans sa configuration propulsion, elle est épaulée d’un moteur de 160 kW, permettant de réaliser le 0 à 100 km/h en 7,4 secondes. Mais le « must » reste bien l’association de la batterie de 72,6 kWh avec un moteur arrière de 155 kW et un moteur avant de 70 kW. De quoi atteindre les 100 km/h en seulement 5,2 secondes. Il ne reste plus qu’à savoir si les performances annoncées par Hyundai vont se confirmer une fois au volant du Ioniq 5.

 

Une recharge (ultra) rapide et même inversée si nécessaire

Etrangement, le constructeur coréen n’a pour le moment pas communiqué sur les modalités de recharge classique, notamment par le biais d’une Wallbox, préférant se concentrer sur la recharge rapide. Il faut dire que les chiffres ont de quoi impressionner : la nouvelle Hyundai Ioniq 5 pourrait se recharger de 10 à 80 % en l’espace de 18 petites minutes, tandis qu’il faudrait même seulement 5 minutes pour regagner 100 kilomètres d’autonomie. Une rapidité permise grâce au système Combo CCS embarqué, acceptant jusqu’à 220 kW de puissance et compatible avec les infrastructures de 800 volts.

Autre innovation qui a de quoi intriguer : le SUV électrique devrait proposer, en option selon toute vraisemblance, un chargeur inversé de type V2L, permettant d’utiliser l’énergie de la voiture pour recharger divers équipements électriques. Délivrant 3,6 kW au maximum, il pourra notamment être utilisé pour alimenter un vélo électrique, des outils ou même une petite installation de camping (lumières, chauffage, etc.), et ce, y compris lorsque le véhicule n’est pas sous tension.

 

Un SUV attendu en juin, avant la sortie de nouveaux modèles

Il faudra tout de même attendre le mois de juin pour voir débuter les premières livraisons du Hyundai Ioniq 5. Dans un premier temps, c’est d’ailleurs une version suréquipée, baptisée Projet 45, qui devrait être livrée en priorité. En matière de budget, le SUV électrique est affiché à partir de 41 900 € dans sa configuration de base, sans application du nouveau bonus écologique de 2021. Quant à la configuration plus haut de gamme, dotée de la batterie de 72,6 kWh et d’une transmission intégrale, elle devrait se vendre aux alentours de 60 000 €. De quoi espérer un bonus compris entre 3 000 € (2 000 € à partir du 1er juillet) et 7 000 € (6 000 € à partir du 1er juillet), sans compter l’éventuelle prime à la casse.

 

 

Notons enfin que le Ioniq 5 sera le premier né d’une toute nouvelle gamme électrique, embarquant elle aussi la plateforme E-GMP. Dans les mois qui viennent, le constructeur devrait en effet nous présenter la berline Ioniq 6 et le très grand SUV Ioniq 7. Affaire à suivre, notamment lors des premiers tests sur route. D’ici là, il reste toujours possible de s’offrir une voiture green d’occasion éligible au bonus écologique, à l’image de la Renault Twingo Electric, de la Nissan Leaf ou encore de la Renault Zoé.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Le Hyundai Ioniq 5 est le premier né d’une nouvelle gamme électrique
  • Il affiche un style futuriste et embarque de nombreuses technologies innovantes
  • Le SUV électrique offre le choix entre 4 configurations, pour une autonomie comprise entre 450 et 550 kilomètres
  • Le Ioniq 5 pourra récupérer de 10 à 80 % d’autonomie en seulement 18 minutes grâce à la recharge rapide
  • Il est commercialisé à partir de 41 900 €, avec des premières livraisons prévues pour juin 2021

 

LE POINT DE VUE DE LAURIE

« Bien qu’il soit loin d’être le modèle électrique le plus performant du marché, le nouveau Hyundai Ioniq 5 est digne d’intérêt, notamment grâce à son style détonant et ses performances honorables. Dans un tout autre style, on pourrait opter pour la Tesla Model 3, affichant une plus grande autonomie et des prix revus à la baisse. »

Vous aimerez aussi...

Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Guide pour l’hiver : adopter les bons réflexes et s’équiper dès maintenant !

Lire la suite
Audi RS6 e-tron : la marque prépare l’électrification de sa berline hautes performance

Audi RS6 e-tron : la marque prépare l’électrification de sa berline hautes performance

Lire la suite
Essai : La dernière Polo VW 2021 restylée

Essai : La dernière Polo VW 2021 restylée

Lire la suite
Comment éviter l’arnaque quand on achète une voiture d’occasion ?

Comment éviter l’arnaque quand on achète une voiture d’occasion ?

Lire la suite