Quand changer les amortisseurs de sa voiture ?

Les amortisseurs sont des éléments mécaniques à ne pas négliger dans l’entretien courant de son véhicule. Pour votre sécurité et pour votre confort au quotidien, arrêtons-nous quelques instants sur le fonctionnement des amortisseurs et également répondre à la question : quand changer ses amortisseurs ?

Amortisseurs et suspensions, quelles différences ?  

Les amortisseurs d’un véhicule permettent de limiter le débattement de la suspension, rendue possible grâce aux ressorts. Comme son nom l’indique, son rôle principal est d’amortir au maximum les chocs liés à l’état de la chaussée empruntée. Suspension et amortisseurs sont donc deux éléments complémentaires qui participent au maintien du contact entre vos pneumatiques et la route.

La synergie entre ces deux pièces maîtresses de votre véhicule est primordiale à la tenue de route de votre voiture, ainsi qu’à une sécurité optimale en toutes situations. Pour comprendre leur importance, revenons en détails sur ce que représentent les amortisseurs pour votre voiture.

Quel est le rôle des amortisseurs ?

Pour diminuer les va-et-vient des débattements de roues liés aux différentes aspérités de la route dans la suspension, l’amortisseur a besoin de convertir l’énergie cinétique en calories et plus précisément en chaleur. Il est donc normal pour cette pièce de monter légèrement en température lorsqu’elle est fortement sollicitée.

Grâce à ce système mécanique, l’amortisseur aura pour rôle de limiter l’effet des ressorts des suspensions en les freinant et permet au véhicule de rester le plus équilibré possible.

Comment parviennent-ils à leur mission ?

Un amortisseur, souvent de forme cylindrique, se trouve à chaque extrémité de votre véhicule, au niveau des roues. À l’avant, ils sont souvent montés avec les ressorts de suspension qui les entourent alors qu’à l’arrière, ressorts et amortisseurs peuvent être indépendants. Pour comprendre le fonctionnement des amortisseurs, il est important de connaître les éléments internes qui le composent.

À l’intérieur de l’amortisseur, on trouve un piston qui baigne dans de l’huile hydraulique. En cas de chocs, ce dernier monte dans le cylindre plus ou moins rapidement pour effectuer une compression de l’huile, créant ainsi une partie haute et une partie basse à l’intérieur de l’amortisseur.

Lorsque la situation de roulage est redevenue stable, c’est l’effet inverse : le piston se détend pour faire redescendre l’huile doucement sous l’effet de la pression et c’est ce phénomène hydraulique répété qui permet à l’amortisseur de diminuer les chocs subis par les ressorts des suspensions.       

Quelle technologie est utilisée par mon véhicule pour la gestion des amortisseurs ?

La plupart des amortisseurs sont hydrauliques et fonctionnent donc comme expliqué précédemment, avec de l’air lorsqu’il y a compression grâce au piston. Cependant, il est possible de trouver sur nos véhicules des amortisseurs à gaz. Le principe reste identique mais la présence d’azote dans le circuit permet au piston d’être plus réactif face aux différentes conditions routières.  

Il existe aussi des amortisseurs pilotés, une technologie permettant d’améliorer le passage de l’huile pour une plus grande efficacité. Une technique pour y arriver consiste à ajouter des particules dans l’huile de manière à diminuer le passage de l’huile entre les deux chambres. Ce système magnétique est possible grâce notamment à l’ajout d’un électroaimant sur les clapets où passe l’huile.

Ces clapets peuvent aussi être mobiles, associés à une gestion électronique qui permet d’en ouvrir certains quand d’autres restent immobiles en fonction de la conduite souhaitée. Ces amortisseurs à gestion électronique sont souvent proposés sur des modèles à vocation sportive.

Usure des amortisseurs, que faut-il savoir ?

Les différents éléments des amortisseurs sont soumis à de nombreux chocs et mouvements, ce qui joue indéniablement sur leur durée de vie. Pour commencer, la viscosité de l’huile présente dans l’amortisseur s’altère à cause des changements de température qu’elle subit ainsi que ses innombrables allers-retours entre la partie haute et basse de la pièce. Les joints sont également amenés à être remplacés lorsqu’ils ne remplissent plus leur rôle d’étanchéité. Les clapets sont des éléments qui doivent aussi être vérifiés afin d’assurer une longévité accrue de l’amortisseur et des suspensions.  

Comment déceler que mes amortisseurs sont usés ?

C’est notamment lors des longs trajets que vous pourriez ressentir un manque de confort en cas d’amortisseurs usés. Les symptômes peuvent aussi apparaître dans des situations de freinage, où vous pourriez observer une distance pour arrêter votre véhicule plus longue qu’à l’accoutumée. Des amortisseurs à changer ont également une incidence sur l’usure des pneumatiques, que vous allez devoir renouveler plus rapidement.

Toutes ces conséquences peuvent avoir des effets plus ou moins néfastes sur la tenue de route globale de votre véhicule et augmenter le risque d’aquaplaning sur chaussée mouillée, par exemple. Il en va donc de votre sécurité… mais aussi celle des autres usagers de la route ! Pensez à prendre toutes les précautions nécessaires avant tout départ en vacances !

Quand faut-il changer ses amortisseurs ?

C’est à l’approche des 100 000 kilomètres qu’il est important d’être vigilant quant au changement de ses amortisseurs et des pièces dont ils sont composés (soufflets, coupelles, butées, semelles, joints etc…). Anticiper cette étape en contrôlant assez régulièrement vos amortisseurs par un professionnel de l’automobile vous permettra de rouler en toute sécurité, et ce dans toutes les conditions.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • Une pièce indispensable à la suspension du véhicule
  • Des technologies d’amortisseurs plus ou moins évoluées
  • Des pièces qui s’usent car souvent sollicitées
  • Signes avant-coureurs décelables lors de la conduite
  • Redoubler de vigilance à l’approche des 100 000 kilomètres parcourus

 

Le point de vue de Teddy

« Quand changer les amortisseurs de sa voiture ? Les amortisseurs sont des pièces importantes à vérifier sur votre véhicule, au fur et à mesure des kilomètres que vous parcourez. De mon point de vue, nous minimisons l’impact qu’ils ont sur notre confort et notre sécurité, par méconnaissance du sujet. Leur entretien régulier permet aussi de maîtriser l’usure de vos pneumatiques et autres éléments de freinage… »

Vous aimerez aussi...

Véhicule de démonstration ou de direction, la bonne option !

Véhicule de démonstration ou de direction, la bonne option !

Lire la suite
Rouler au superéthanol E85 : une bonne idée ?

Rouler au superéthanol E85 : une bonne idée ?

Lire la suite
Voiture neuve ou d’occasion : on vous aide à choisir !

Voiture neuve ou d’occasion : on vous aide à choisir !

Lire la suite
Abandon du diesel pour l’essence : n’allons pas trop vite  !

Abandon du diesel pour l’essence : n’allons pas trop vite !

Lire la suite