Que signifient les témoins sur le tableau de bord de votre voiture ?

Temps de lecture estimé : 6 minutes.

Il en existerait plus de 130. Et comme vous le constatez, chaque modèle de voiture apporte avec lui son lot de nouveaux petits voyants rouges, orange ou verts. Ou bleus, ou blancs, d’ailleurs. Quel diagnostic en tirer ? Eh bien commençons par leurs couleurs, justement. Une bonne indication de l’importance de leur message.

Note : il arrive que certains voyants s’allument au démarrage de la voiture, pour s’éteindre très vite ensuite. Ne considérez pas cet allumage du tableau de bord comme une alerte : tout va bien.

Voyants rouges : alarme, arrêtez-vous !

Cela ne vous étonnera pas : le rouge est réservé aux « vrais » problèmes. Ce sont donc des témoins d’alarme qui revêtent cette couleur. Surchauffe du moteur, eau dans le réservoir, plaquettes de freins usées, baisse de pression des pneus ou crevaison… Des symptômes inquiétants qui fleurent bon la panne. Vous êtes en présence d’un vrai risque. Réparez ou dépannez au plus vite votre véhicule avant de reprendre la route.

Voyants orange : une alerte à surveiller

Les témoins orange de votre tableau de bord vous alertent d’un problème éventuel, qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Les risques : vous empêcher tôt ou tard de rouler avec une panne, vous coûter encore plus cher chez le garagiste dans un mois, et le plus important d’entre tous : mettre votre sécurité en danger.
Vous risquez tôt ou tard de subir une panne immobilisant le véhicule ou limitant fortement son utilisation. Ne pas agir aura pour conséquence un coût financier plus élevé et mettra votre sécurité et celles des autres usagers de la route en danger.

Plus vite vous repérez ces symptômes, plus tôt vous serez libéré du risque. 

Exemples de ces témoins d’alerte : le niveau d’huile qui baisse, un problème d’airbag mal positionné, un éclairage défaillant, ou autres problèmes de direction assistée ou de système antipatinage. Mais la star des voyants de cette catégorie est sans conteste… Le niveau d’essence ! Lequel s’allume généralement quand on franchit le seuil de 10 % du plein.

Voyants verts (et bleus, blancs) : des témoins de signalisation

Pas de symptôme inquiétant à l’horizon : ces témoins indiquent généralement un accessoire que vous avez activé ou désactivé. C’est typiquement le cas des clignotants, et en cherchant bien vous en trouverez une panoplie : feux de croisement ou de position, désembuage… Ces témoins sont d’autant plus présents que les innovations se succèdent, telles le régulateur de vitesse ou le mode « Eco » que l’on trouve désormais dans beaucoup de voitures. 

Pour résumer : ces voyants de couleur tendre rendent compte que l’activité en temps réel de votre véhicule. Pas de diagnostic à chercher, ni de panne annoncée… Roulez zen.

Les principaux témoins de votre tableau de bord 

Pression huile moteur

Ce voyant est celui de la pression d’huile du moteur, l’un des plus anciens voyants de nos automobiles. C’est une alerte à ne pas prendre à la légère. La pression de l’huile du moteur doit être comprise entre 1 bar (au ralenti) et 5 bars (à haut régime). Si le seuil minimum n’est pas atteint, votre moteur peut être endommagé en quelques minutes, voire détruit. Si le voyant s’allume, coupez votre moteur le plus vite possible. Ajouter de l’huile devrait régler le problème, mais même dans ce cas, le diagnostic d’un professionnel est recommandé.

Batterie

La batterie. Si ce témoin s’allume alors que vous roulez, c’est le signe d’un mauvais rechargement, ou au contraire d’une surchauffe de la batterie. Le meilleur conseil est de couper tous les éléments superflus : radio, chauffage… et de chercher le garage le plus proche.

Pression des pneus

Là encore il faut être extrêmement vigilant : vos pneus ont un souci de pression. L’un au moins de vos pneus a subi une chute brutale de pression, peut-être même une crevaison.

Liquide de refroidissement

Ce voyant concerne le niveau du liquide de refroidissement. Il est souvent associé au message « Stop », qui a le mérite d’être clair… Votre problème : le niveau du liquide de refroidissement est trop bas. Vous devez donc rétablir son niveau (avec ledit liquide, et non de l’eau), puis contrôler à nouveau le voyant. Autre possibilité bien sûr, le témoin ne fonctionne pas correctement et envoie un mauvais message. Il vous faudra dans ce cas le faire remplacer.

ABS

Votre système de freinage ABS est défaillant. Pensez à faire diagnostiquer la panne rapidement.

Témoin moteur

Le voyant « Moteur » peut être fixe ou clignotant, souvent jaune, mais parfois rouge. Il s’allume pour vous alerter d’un dysfonctionnement de la gestion électronique du moteur. Deux options : 

  • Il clignote : la sonde a repéré un défaut « intermittent », qui par définition ne devrait pas se reproduire, mais reste enregistré comme une anomalie.  
  • Il reste allumé : il s’agit d’un défaut permanent de la gestion moteur. Peut-être l’avez-vous déjà senti en conduisant (perte de puissance, ou autre symptôme), mais rien n’est obligatoire. À part emmener votre voiture au garage. 

Dans les deux cas – sauf à être expérimenté – vous devrez confier votre voiture à un garagiste. Le problème peut aller d’un simple souci de connectique, au remplacement d’une pièce.

Feux de position

Vos feux de position sont allumés.

Feux de croisement

Vos feux de croisement, cette fois-ci.

Feux de route

C’est parfois vert, parfois bleu. Cela dit, c’est pareil : pas d’urgence, vous avez juste allumé vos feux de route. Veillez juste à n’éblouir personne et tout ira bien.

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite