Quel pneu choisir en hiver : pneu 4 saisons ou hiver ?

Temps de lecture estimé : 6 minutes.

À l’approche des premiers grands froids, une question se pose : faut-il monter des pneus neige ? Une interrogation légitime pour affronter des conditions météorologiques hostiles et circuler en toute sécurité sur route humide ou enneigée. Mais face aux inconvénients de ces pneumatiques, le pneu 4 saisons s’impose de plus en plus comme une alternative crédible. On vous explique tout ce qu’il faut savoir pour faire votre choix.

Le pneu hiver, un gain de sécurité méconnu

Alors que 85 % des automobilistes redoutent la conduite en hiver, seulement 1 sur 4 a conscience que des pneumatiques adaptées aux conditions climatiques peuvent considérablement limiter les risques (1). Quelques chiffres illustrent d’ailleurs à eux seuls les avantages des pneus hiver par rapport aux pneus été :

  • Plus de 4 mètres : c’est la distance supplémentaire pour s’arrêter avec un pneu été à 90 km/h sur chaussée mouillée
  • 5 fois plus : c’est le nombre de lamelles supplémentaires que compte le pneu hiver par rapport au pneu traditionnel
  • + 20 % : c’est le gain de sécurité apporté par des pneus hiver lors d’une conduite sur neige à 50 km/h.

Malgré ces avantages indéniables, le pneu hiver peine à s’imposer sur nos routes. Même s’il a progressé de 3%, il ne représentait encore que 14,9 % du marché l’année dernière. Loin derrière le pneu été (77,8 % des achats) (2). Un taux d’équipement à des années lumières de celui de nos voisins nordiques et allemands, où la moitié des pneumatiques sont des pneus d’hiver.

Le pneu neige, un pneu performant uniquement en hiver

Le pneu hiver, que l’on reconnaît à l’inscription 3PMSF sur le flan, présente donc un intérêt indéniable à l’approche des premiers grands froids. Il faut néanmoins savoir qu’on en distingue deux différents :

  • le pneu hiver alpin : c’est le plus courant sur nos routes puisqu’il est adapté aux hivers rencontrés en Europe occidentale. Son utilisation convient principalement pour une conduite sur routes froides, mouillées et enneigées ;
  • le pneu nordique : conçu pour les conditions les plus extrêmes, il convient à la conduite sur des routes verglacées et lors de très faibles températures (jusqu’à – 40 °C). Pouvant être avec ou sans clou, il n’a que peu d’intérêt en France, si ce n’est pour ceux qui roulent régulièrement en haute montagne.

Vous l’aurez compris, le pneu alpin est le pneumatique d’hiver que l’on aura tendance à privilégier en France. Il est conçu pour offrir des performances optimales lors des hivers que l’on peut considérer comme « classiques ». Pour cela, il se montre efficace à des températures comprises entre – 20 et + 7 °C, sur des routes froides, humides et enneigées et, dans une moindre mesure, verglacées. Ces performances sont rendues possibles par l’usage d’une gomme spécifique qui est insensible au gel et reste flexible même lors des températures basses.

Le pneu neige dispose également de davantage de lamelles permettant d’évacuer plus facilement la neige fondue et l’eau, et ce, sans nuire à la souplesse de la conduite. Pour résumer, cette technologie offre un gain d’adhérence, de pouvoir de traction et d’évacuation, tout en réduisant le risque d’aquaplaning et la distance de freinage.

Bien qu’ils soient recommandés dès que la température est inférieure à 7 °C, les pneus hiver sont peu utilisés en France. Cela s’explique tout d’abord par le fait qu’ils soient moins performants au-delà de cette température et qu’ils s’usent prématurément sur route sèche.

Conséquences ? Il est nécessaire de disposer d’un jeu de 4 pneus neige et de 4 pneus été. Problème : il faut compter en moyenne entre 400 et 600 € pour l’achat et le montage des pneumatiques alpins. De plus, il faut les stocker du printemps à l’automne, ce qui peut demander pas mal de place, surtout pour les citadins.

Le pneu 4 saisons, une alternative polyvalente

Le coût des pneus hiver et leur stockage durant l’année sont les deux principales raisons pouvant dissuader les automobilistes de faire un tel choix. Dans la mesure où les pneus été montrent très vite leurs limites par temps froid, il existe une alternative : les pneus 4 saisons. Il s’agit d’un pneumatique hybride qui offre une plage de fonctionnement élargie : il est performant de – 10 à + 30 °C en règle générale. Pour parvenir à ce résultat, le pneu toutes saisons mixe les technologies des pneumatiques neige et été, lui permettant d’être à l’aise sur sol sec et mouillé, par temps chaud comme par temps froid. Il peut donc être utilisé durant toute l’année et évite d’avoir à intervertir ses pneus en fonction de la saison.

Malgré cet avantage indéniable, le pneu 4 saisons peine à se démocratiser sur nos routes. Pour preuve, il ne représente qu’un peu plus de 7 % du marché, et ce, malgré une progression de 41 % en 2018 (2). Une raison principale l’explique : là où le pneu neige est uniquement bon en hiver et le pneu été uniquement par temps chaud, le pneumatique toutes saisons est moyennement performant toute l’année.

Conséquences ? Il montrera rapidement ses limites en cas de conduite dans des conditions extrêmes.

Verdict : pneus hiver ou pneus 4 saisons ?

Le choix de pneus hiver ou 4 saisons peut être difficile à réaliser. Pour arrêter sa décision et rouler en toute sécurité, tout en limitant la dépense, il faudra tenir compte des conditions climatiques de sa région et de la nature de ses déplacements. Par ailleurs, découvrez les précautions à prendre si vous stationnez votre véhicule à l’extérieur en période hivernale.

Choisissez des pneus neige si :

  • vous roulez régulièrement sur des routes enneigées ou à des températures très basses ;
  • vous habitez ou devez accéder à des zones dont l’accès est difficile en hiver (portions non déneigées, routes de montagne, etc.) ;
  • vous parcourez énormément de kilomètres durant l’hiver.

Préférez des pneus 4 saisons si :

  • vous vivez dans une région humide qui est occasionnellement enneigée ;
  • vous parcourez peu de kilomètres durant l’hiver ;
  • vous n’avez pas le budget ou l’espace de stockage disponible pour avoir deux jeux de pneumatiques.

(1) Heure d’hiver pneus hiver – Association Prévention Routière

(2) Pneus hiver ou 4 saisons – GFK pour Euromaster – 2018

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Le pneu neige est recommandé si vous circulez régulièrement dans des conditions extrêmes durant l’hiver
  • Le pneu 4 saisons est adapté à la conduite en été et en hiver, mais offre des performances globalement moyennes
  • Il faut anticiper le coût et le stockage des pneus hiver avant de faire son choix

Le point de vue de Teddy

« Si vous allez seulement 1 à 2 fois aux sports d’hiver durant l’année, les pneus 4 saisons feront généralement l’affaire. Une conduite plus lente et l’ajout de chaînes ou de chaussettes neige suffiront pour affronter occasionnellement des conditions de conduite difficiles. »

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite