Rouler avec une reprogrammation moteur bioéthanol E85 : gain de puissance ?

Temps de lecture estimé : 6 minutes.

Que penser d’une conversion et reprogrammation moteur au bioéthanol E85 ?

Présenté comme un carburant écologique et économique, le bioéthanol E85 également appelé superéthanol peine pourtant à se développer en France. La faute en partie à un réseau de distribution limité et à une faible proportion de véhicules compatibles. Une question se pose néanmoins : est-il intéressant de rouler au bioéthanol dans l’Hexagone ? Pour le savoir, retrouvez tous les avantages et les inconvénients d’une reprogrammation à l’éthanol E85.

L’éthanol E85, un mélange de quoi ?

Commercialisés en France depuis 2007, les biocarburants peinent encore à s’imposer. Ces carburants alternatifs présentent néanmoins de multiples avantages, tout particulièrement en ce qui concerne le superéthanol. Aussi appelé E85, il se compose généralement à 15% d’essence sans plomb 95 et à 85% d’éthanol. Fabriqué à partir de végétaux contenant du saccharose, comme la canne à sucre et la betterave, ou de l’amidon, comme le blé et le maïs, le bioéthanol permet de réduire l’usage des énergies fossiles. L’E85 constitue donc une solution alternative au moment de choisir le carburant de son véhicule.

Une raison principale explique la faible popularité du bioéthanol en France : tous les moteurs ne sont pas compatibles avec ce carburant. Toutefois, les moteurs Flex Fuel (capables d’utiliser de l’E85 ou du SP95) et les voitures transformées à l’aide d’un boîtier de reprogrammation moteur spécifique peuvent également utiliser du bioéthanol au quotidien. Si l’Hexagone est en retard sur le sujet, d’autres pays ont déjà largement adopté le superéthanol. C’est tout particulièrement le cas du Brésil où le bioéthanol provenant de la betterave et la canne à sucre couvre plus de 20% des besoins en carburant.

La conversion à l’éthanol E85 : quels avantages ?

Avec le développement des kits de conversion à l’E85, les biocarburants séduisent un nombre grandissant d’automobilistes. Il faut dire que cette solution présente de nombreux avantages, tant d’un point de vue financier qu’environnemental.

  • Un carburant économique :

Proposé en moyenne à 0,70€/litre, l’E85 est actuellement le carburant le moins cher du marché en prenant en compte le prix au litre. Alors que le sans plomb 95 est commercialisé entre 1,40 et 1,50€/litre et que le prix de l’essence est voué à augmenter, le bioéthanol permet de réaliser une économie de 50% à la pompe. Même si vous voyez votre consommation de carburant augmenter de l’ordre de 25% par rapport à un carburant fossile traditionnel, il permet néanmoins de réduire considérablement votre facture énergétique.

  • Un cadre fiscal attractif :

Au-delà d’un coût moindre à la pompe, l’E85 présente une fiscalité avantageuse. Considérés comme des véhicules propres, les véhicules roulant au bioéthanol permettent de profiter d’une carte grise gratuite ou à moitié prix dans certaines régions. Quant aux entreprises, elles ont la possibilité de récupérer la TVA sur ce biocarburant à hauteur de 80%.

  • Une solution plus respectueuse de l’environnement :

Contenant beaucoup moins d’essence qu’un carburant classique, le bioéthanol E85 permet de réduire en moyenne de 70% ses émissions de gaz à effet de serre. Meilleur pour l’environnement, il permet également de limiter l’impact des automobiles sur la qualité de l’air. Selon l’étude Research of Real Driving Emissions with E85 and Two Flex Fuel Vehicles, il offre en effet l’avantage de diminuer de plus de 90% les émissions de particules fines et de 30% les émissions d’oxydes d’azote par rapport à un véhicule roulant à l’essence.

  • Un plus pour l’économie tricolore :

Rouler à éthanol E85, c’est également un moyen de soutenir l’économie française. En effet, l’Hexagone est le premier producteur européen de bioéthanol et compte ainsi plus de 9 000 emplois directs et indirects consacrés à la filière. Produit en France, ce biocarburant conçu à base de betterave et canne à sucre permet également de limiter notre dépendance aux énergies fossiles.

  • De meilleures performances :

Du fait que l’éthanol possède un indice d’octane plus élevé que les autres carburants, l’éthanol E85 apporte plus de couple et donc un gain en puissance appréciable. De nombreux automobilistes se penchent donc vers une reprogrammation moteur à l’éthanol E85 pour augmenter les performances de leurs véhicules. En parlant d’indice d’octane, connaissez-vous la différence entre le sans plomb 95 et le sans plomb 98 ?

Reprogrammation moteur à l’éthanol E85 : quels inconvénients ?

Malgré un impact environnemental limité et un coût d’usage moyen inférieur de 35% par rapport à un véhicule essence classique, l’éthanol E85 n’est pas forcément adapté à tous les automobilistes. Il faut dire que ce biocarburant présente deux inconvénients majeurs qui limitent largement son développement en France.

  • Des véhicules moyennement compatibles :

Comme nous l’avons abordé précédemment, les biocarburants sont principalement adaptés aux voitures spécialement conçues pour cet usage. Or, il n’en existe que très peu en France. Il en va de même pour les véhicules Flex Fuel, à savoir ceux pouvant roulant indifféremment à l’essence ou au bioéthanol. Pour les automobilistes tricolores, la principale solution consiste donc de transformer sa voiture à l’aide d’un kit de reprogrammation dédié. Toutefois, tous les véhicules ne sont pas éligibles à cette conversion et le rendement sera moins avantageux que sur un modèle conçu d’origine pour les biocarburants.

  • Un réseau de distribution limité :

Le nombre de pompes proposant du bioéthanol E85 ne cesse de progresser. En 2018, la barre symbolique des 1 000 stations-services a été dépassée. Malgré cela, le réseau de distribution de ce biocarburant est encore très limité puisqu’il n’est présent qu’au sein de 11% des stations-services tricolores. C’est ce qui explique d’ailleurs en partie pourquoi l’E85 ne représente que 1,5% des ventes de carburant à base d’essence dans l’Hexagone.

CE QU’IL FAUT RETENIR :

  • L’éthanol est constitué à 85% d’éthanol et à 15% d’essence en moyenne.
  • Ce biocarburant offre un coût d’usage moyen 35% inférieur à celui d’un véhicule essence classique.
  • L’E85 participe à l’essor de l’économie française et limite l’impact environnemental du secteur automobile.
  • Seule 1 station sur 10 propose du bioéthanol E85 à la pompe.

Le point de vue de Teddy

« Malgré des avantages écologiques et financiers indéniables, l’éthanol E85 ne semble toujours pas prêt à s’imposer en France. Pourquoi ? Tout simplement car l’offre de véhicules compatibles d’origine est quasiment inexistante en France. Notons également que ce carburant ne constitue une solution qu’à moyen terme, tant l’avenir énergétique des automobiles semble davantage s’orienter vers le tout électrique. »

Vous aimerez aussi...

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Logement : quelles démarches pour sa voiture électrique ?

Lire la suite
Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Restyler sa FIAT 500 en quelques étapes

Lire la suite
Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Les alternatives à l’ANTS pour faire sa carte grise

Lire la suite
Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Tout savoir sur les housses de protection pour voitures

Lire la suite