Les vacances en voiture électrique : comment s’y préparer ?

Écrit par Pascal Binon le 5 septembre 2022

Vous allez partir en vacances ou en weekend en voiture électrique ? Pour limiter les désagréments, un minimum d’organisation s’impose. Voici quelques conseils pour prendre la route de manière détendue.

Les vacances en voiture électrique : comment s’y préparer ?

 

En quelques années, les voitures électriques ont fait énormément de progrès, principalement en matière d’autonomie. Mais si au quotidien, la peur de la « panne sèche » n’a plus vraiment lieu d’être, prendre la route pour un grand trajet avec une voiture à batterie demande encore un minimum de préparation, un peu à l’image de ce que faisaient nos aïeux à l’époque où les systèmes de navigation n’existaient pas encore.

Connaissez-vous bien votre voiture électrique ?

La première question à se poser, c’est : « Quelle est la capacité de la batterie de ma voiture ? » Celle-ci va en effet déterminer l’autonomie de votre véhicule. Si vous roulez avec une citadine, il y a de fortes chances pour que le rayon d’action autorisé par la batterie ne dépasse pas les 200 km. La notice d’utilisation vous dira quelle est l’autonomie « normée » WLTP de votre voiture, mais ne vous y fiez pas trop. Le mieux, est de connaître la consommation moyenne (via l’ordinateur de bord notamment), et d’appliquer une règle de trois en fonction de la capacité de la batterie, non sans se laisser une marge de sécurité. Un autre élément « technique » à prendre en compte est le type de recharge et la puissance acceptée. Pouvez-vous recharger en courant alternatif (AC) et en courant continu (DC) ? Si oui, privilégiez cette dernière solution, car la puissance de recharge en courant continu est toujours plus élevée, ce qui signifie un temps d’immobilisation à la borne réduit. Là aussi, s’intéresser au nombre de kilomètres récupéré par unité de temps en fonction de la puissance de la recharge au cours de l’année peut s’avérer intéressant. Vous l’aurez compris, bien préparer un périple en voiture électrique exige une certaine implication dans la connaissance des données techniques du véhicule, mais aussi de la discipline en matière de relevés des chiffres du quotidien.

⭐️ A lire aussi :  Guide d’achat : quel Renault Captur choisir

Voyage en voiture électrique : préparez votre itinéraire !

Même s’il y en a de plus en plus, les bornes électriques ne foisonnent pas encore comme les classiques stations-services. Là aussi, mieux vaut ne rien laisser au hasard et bien se renseigner sur la présence de bornes sur votre trajet. Pour ce faire, que ce soit en France ou ailleurs en Europe, le mieux est de télécharger des applications telles que ChargeMap, Plugshare ou Nextcharge. Pensez aussi à vérifier le type de recharge proposé, car comme dit plus haut, plus la puissance est élevée, plus vite vous regagnez de l’autonomie. Les plus aguerris pourront même calculer le pourcentage de charge nécessaire entre deux bornes sur l’itinéraire. Car avec une électrique, il peut être plus intéressant de charger moins mais de s’arrêter plusieurs fois plutôt que de vouloir limiter le nombre d’arrêts en visant une recharge à 100 %. Pourquoi ? Parce que les 20 derniers pourcents à recharger sont ceux qui prennent le plus de temps. Et comme certains fournisseurs facturent aussi en fonction du temps passé à la borne… Autant donc privilégier les bornes de recharge rapides, qui pour une voiture électrique de taille moyenne, permettent de récupérer 80 % de charge en moins d’une demi-heure. Parmi les autres détails à prendre en compte lors de la localisation d’une borne, on ajoutera aussi le type de connecteur, ainsi que les horaires de disponibilité.

Quoi qu’il en soit, nul n’est à l’abri d’un imprévu tel qu’une borne défectueuse ou tout simplement le fait que toutes les bornes sont déjà occupées. Mieux vaut donc (dans la mesure du possible) prévoir un plan B « au cas où ».

⭐️ A lire aussi :  Financement auto : le guide pour tout comprendre

Vérifiez les modalités d’accès aux bornes

Ici aussi, comparativement à la facilité avec laquelle il est aujourd’hui possible de se ravitailler en essence ou en gazole, dès lors qu’il est question d’une borne de recharge, les choses se compliquent quelque peu. Nous pensons aux modalités de paiement. Car parmi la multitude de réseaux, tous ou presque possèdent leurs propres tarifs et moyens de paiement, que ce soit par carte, par badge ou par abonnement. Fait regrettable (pourquoi faire simple ?), peu de bornes acceptent les cartes de crédit. Cela étant, de plus en plus de badges multi-réseaux existent aujourd’hui, ce qui devrait vous faciliter la vie. L’inconvénient, c’est qu’outre le fait que le tarif de la recharge n’est pas mentionné sur la borne, selon les réseaux, une commission pourra vous être facturée.

Adapter votre conduite pour optimiser l’autonomie

Le meilleur moyen d’augmenter l’autonomie, c’est de consommer moins. Et là, le principal facteur d’influence, c’est le conducteur. Songez donc à adopter les réflexes de l’écoconduite : réduisez légèrement votre vitesse sur autoroute (et plus encore avant d’arriver au sommet d’une côte), et utilisez au maximum la roue libre (consommation nulle) tout en jouant avec le relief (à quoi bon continuer à accélérer quand le poids de la voiture vous permet d’accélérer gratuitement en descente ?) et dans tous les cas, en anticipant un maximum à l’approche d’un carrefour, d’un rond-point, d’une sortie d’autoroute, etc. En revanche, contrairement à une idée reçue, la régénération forcée (mode B ou décélération maximale au lever de pied quand celle-ci est réglable) ne vous fera rien gagner du tout. Le seul avantage de ce mode de fonctionnement est de limiter le recours à la pédale de frein (certaines voitures proposent même un mode de conduite à une pédale). Nous vous conseillons cependant (surtout sur autoroute), d’opter pour la régénération la plus faible au lever de pied, tout en gérant la récupération de l’énergie via la pédale de frein. Les autres conseils sont les mêmes que pour une voiture classique : vérifiez la pression des pneus, privilégiez la climatisation à l’ouverture des fenêtres (surtout sur autoroute), essayez de voyager « léger », etc.

⭐️ A lire aussi :  Hyundai présente son avenir sportif : il sera électrique

Retrouvez toutes les annonces de véhicules d’occasion électriques sur Reezocar.com

A lire aussi:

La recharge électrique en France : où en est-on ?

Acheter une voiture électrique en occasion : nos conseils

Comment bien recharger la batterie de sa voiture électrique ?

Cet article vous a plu ?

Partager cet article