Que faire si sa voiture ne démarre pas ?

Écrit par Pascal Binon le 25 janvier 2023

Une voiture en panne, cela n’arrive pas qu’aux autres. Après plusieurs tentatives, vous devez vous rendre à l’évidence, votre voiture refuse de démarrer. Mais à quoi cela peut-il être dû, et surtout, comment faire en sorte qu’elle fonctionne à nouveau ? Nous allons tenter de vous donner quelques pistes.

Que faire si sa voiture ne démarre pas ?

Ce matin, comme tous les matins, vous vous apprêtez à partir au boulot après être allé déposer les enfants à l’école. Clé de contact en main, vous l’introduisez dans le barillet et… rien ! Bien entendu, vous multipliez les tentatives, mais toutes restent vaines. Bref, vous êtes en panne. Vous vous en doutez, les causes de cette immobilisation peuvent être nombreuses. Mais toutes ne présentent pas le même degré de gravité. Avant d’appeler un dépanneur, il peut être judicieux de procéder par élimination. Après tout, ce n’est peut-être pas grand-chose. Et si nous dressions ensemble la liste (non-exhaustive) des éventuelles causes de votre désagrément ?

Problème de batterie

La batterie défectueuse figure parmi les pannes les plus fréquentes. Il se peut qu’une des cosses soit mal fixée ou encrassée. Ou encore que votre batterie soit déchargée. Soit parce qu’elle ne conserve plus sa charge, soit à cause d’un consommateur resté allumé. Phares, plafonnier, radio que l’on a oublié d’éteindre peuvent être à l’origine de la panne.

Solution : refixer, nettoyer, recharger ou remplacer

S’il ne s’agit que d’une cosse mal fixée, il suffira de la resserrer, idéalement après l’avoir nettoyée, surtout si vous constatez la présence d’oxydation verte ou blanche. Pour ce faire, munissez-vous d’une petite brosse métallique et d’un chiffon sec. Portez des gants car la matière recouvrant les cosses peut être corrosive. En revanche, si les cosses sont bien fixées, c’est vraisemblablement que votre batterie est en fin de vie (une batterie dure généralement 5 ans). Vous pouvez encore vous en sortir en faisant démarrer le véhicule à l’aide de câbles reliés à la batterie d’une seconde voiture. Attention toutefois qu’il y a de fortes chances que votre voiture refuse à nouveau de démarrer si vous l’arrêtez quelques instants plus tard. Bref, ne tardez pas à remplacer votre batterie.

Panne de carburant

Cette panne est sans doute une des pannes les plus stupides. Pourtant, elle n’en reste pas moins une réalité. Elle est le plus souvent due, si pas à une certaine négligence, à la distraction. La panne sèche arrive la plupart du temps à ceux qui ont pour habitude de rouler sur la réserve avec le témoin allumé. À force, on finit par l’oublier ou se dire que ça ira encore pour quelques kilomètres… jusqu’à ce que la panne survienne !

Solution : ajouter du carburant

Dans le meilleur des cas, si vous habitez en ville, vous n’aurez pas à marcher bien longtemps pour trouver une station-service. Si vous conduisez une voiture à essence, le moteur devrait redémarrer assez rapidement. S’il s’agit d’un moteur Diesel, il se peut que vous deviez insister davantage. Attention aussi que les modèles Diesel plus anciens nécessitent une purge du circuit d’alimentation avant de pouvoir redémarrer. L’opération n’est pas bien compliquée. Elle consiste à ouvrir la vis de purge (généralement située sur le porte-filtre à gazole) et à actionner une pompette jusqu’à ce que le carburant se mette à couler en continu (absence de bulles d’air).

Bougie(s) de préchauffage défaillante(s)

Nous parlons ici exclusivement de voitures équipées d’un moteur Diesel. Si après avoir mis le contact et attendu que le témoin de préchauffage s’éteigne, le moteur refuse de démarrer, il est fort probable qu’une ou plusieurs bougies de préchauffage soit défaillante(s).

Solution : répéter l’opération ou remplacer les bougies

La première chose à faire si votre moteur ne démarre pas après le premier préchauffage, c’est de répéter l’opération, avec cependant une étape supplémentaire. Ainsi, lorsque le témoin de préchauffage s’éteint, en fait, les bougies continuent à chauffer. Pour savoir quand ce n’est plus le cas, tendez bien l’oreille. Normalement, après quelques secondes, vous devriez entendre le “clac” d’un relais. À ce moment, retentez un démarrage. S’il est à nouveau infructueux, préchauffer 2 ou 3 fois de suite comme décrit précédemment. Si rien n’y fait, il vous reste la possibilité de tenter un démarrage à la poussette ou dans une pente. Ou encore de vous faire tracter. Mais quoi qu’il en soit, vous devrez remplacer vos bougies de préchauffage.

Mauvais rapport engagé ou absence de débrayage

La distraction, cela peut arriver à tout le monde. Ainsi, en quittant votre voiture la veille, vous avez oublié de ramener le levier de vitesses en P si vous conduisez une voiture à boîte automatique. Ne cherchez pas plus loin ! Si toutefois votre voiture est équipée d’une classique boîte manuelle, il se peut que par sécurité, vous soyez obligé de débrayer pour lancer le moteur.

Solution :  levier de vitesses sur P ou pédale d’embrayage enfoncée

La bonne nouvelle donc, c’est que vous n’êtes pas en panne et qu’il suffit soit de ramener le sélecteur de vitesses en position P (boîte automatique) ou de débrayer (enfoncer la pédale d’embrayage) pour pouvoir lancer le moteur.

Moteur noyé

Votre voiture est une ancienne. Elle est donc encore équipée d’un carburateur et éventuellement d’un dispositif (manuel ou automatique) de départ à froid. À froid, ces vieilles mécaniques peuvent assez facilement se noyer. Comprenez que trop de carburant a été envoyé dans le moteur et que les bougies sont trop humides pour donner une étincelle.

Solution : gaz à fond !

Pour démarrer un moteur noyé, il n’y a pas trente six solutions : il faut accélérer à fond et en continu (surtout ne pas pomper, sinon vous allez agraver la situation) et insister sur le démarreur (pendant 5 à 10 secondes). Le fait d’accélérer à fond va faire entrer beaucoup d’air dans le moteur, ce qui devrait assécher les bougies et donc leur permettre à nouveau de fonctionner normalement. Une autre solution (mais nécessitant un minimum d’outillage) consiste à démonter les bougies pour les faire sécher.

Mauvais contact au démarreur

Vous tournez la clé de contact mais rien ne se passe. Pourtant, tous les accessoires électriques fonctionnent. La batterie n’est donc pas à mettre en cause. Le problème vient sans doute du démarreur, mais le transpondeur de votre clé de contact n’est peut-être pas étranger à cette panne.

Solution : taper sur le démarreur

Parfois, il faut user de solutions un peu moins délicates. Ouvrez le capot, repérez le démarreur et tapotez-le. Il se pourrait qu’un faux contact empêche le passage du courant et que cette action mécanique le rétablisse en décollant les charbons à l’intérieur du démarreur. Si le problème vient de la clé de contact, la première chose à faire est de retenter le démarrage avec la seconde clé.

Problème d’alimentation

Pour fonctionner, une voiture a au minimum besoin d’air et de carburant. Vous le savez, mais vous n’êtes pas très à cheval quant au respect des intervalles de maintenance. Il se peut donc parfaitement que votre moteur ne reçoive pas suffisamment de carburant et/ou peine à respirer.

Solution : vérifier les filtres

Repérez le boîtier du filtre à air et ouvrez-le. Si le filtre est complètement colmaté par la saleté, l’air ne peut évidemment plus passer en suffisance. Si tel est le cas, vous avez d’ailleurs précédemment dû constater une augmentation de la consommation de carburant. En attendant de procéder à son remplacement, tentez de le désencrasser au mieux en le débarrassant de ses impuretés. La panne pourrait aussi provenir du filtre à carburant, voire éventuellement du pré-filtre, généralement transparent. Jetez donc un oeil à ce dernier. S’il est plein de saletés, il faut le remplacer. Un conseil, dans ce cas, remplacez aussi le filtre à carburant principal.

Partager cet article