Comparatif : Clio 1 versus clio 5, comment ce modèle a-t-il traversé le temps ?

Temps de lecture estimé : 9 minutes.

Quelles sont les évolutions de la Renault Clio : de la 1re à la 5e génération ?

 

De la Clio I à la Clio V : retour sur une saga automobile unique

 

Vendue à plus de 15 millions d’exemplaires depuis son lancement en 1990, la Renault Clio est véritablement une icône au sein du paysage automobile tricolore. Couronnée voiture la plus vendue de France à 21 reprises en l’espace de 30 ans, la citadine polyvalente n’a eu de cesse de se réinventer pour asseoir sa domination dans l’Hexagone, mais également en Europe. De la Clio I à la Clio V : retour sur 5 générations qui ont écrit l’histoire.

 

Renault Clio I : le début d’une très belle histoire

 

À ses débuts en 1990, la toute première Clio a un défi de taille : faire oublier la mythique Renault 5, modèle le plus vendu en France au cours des 4 précédentes années. Avec ses lignes plus rondes et un tarif supérieur, la polyvalente ne trouve pas tout de suite son public, permettant à la Peugeot 205 de prendre la première position au classement des ventes. La situation évolue toutefois rapidement car, dès 1991, la Renault Clio I reprend le trône à sa rivale et ne l’abandonnera qu’en 1997 au profit de son successeur. Entretemps, la petite Française est même couronnée voiture européenne de l’année.

Commercialisée à plus de 4 millions d’exemplaires et restylée à 2 reprises en l’espace de 9 ans, la Renault Clio de première génération est si populaire qu’elle est même adoptée par plusieurs services publics, dont la Gendarmerie et La Poste. Déclinée dans d’innombrables versions et motorisations, la citadine affiche déjà les ingrédients qui feront sa réussite : un confort supérieur à la moyenne, de vraies qualités routières, une mécanique simple et efficace, ainsi qu’un format compact. Durant cette période de tous les succès, la citadine se paie même le luxe de se décliner en plusieurs versions qui deviendront iconiques, à l’image de la sportive Clio Williams et de la prémium Clio Baccara.

 

Renault Clio II : un succès confirmé et encore inégalé

 

Contrairement à sa devancière, la Renault Clio II connaît un succès immédiat. Malgré le lancement simultané de la Peugeot 206 en 1998, la petite polyvalente s’impose comme le modèle le plus vendu en France jusqu’en 2003, à l’exception de 2001 où elle est détrônée de peu par sa rivale sochalienne. Produite pendant 14 ans, cette génération est la plus commercialisée avec plus de 5,6 millions d’exemplaires écoulés. Preuve de son succès, elle figure toujours au catalogue du constructeur malgré la sortie de la Clio III et voit même sa carrière être prolongée jusqu’en 2016 en Amérique du Sud.

Cette réussite, la Renault Clio de deuxième génération la doit notamment à des innovations en pagaille : la direction assistée, le double airbag ou encore l’ABS, le tout proposé de série. Rapidement copiée par la concurrence, la citadine se distingue également de sa précédente version grâce à des dimensions légèrement plus imposantes et une offre de moteurs très peu énergivores. Restylée à deux reprises, sans compter ses versions spéciales, la Clio II devient également une référence en matière d’habitabilité et de sécurité routière. Elle n’en oublie pas pour autant les sensations, en attestent ses nombreuses déclinaisons sportives, dont la Clio RS et la Clio V6

 

Renault Clio III : entre belles promesses et espoirs déçus

 

Lancée en 2005, la Renault Clio III a la lourde tâche de remplacer une précédente génération ayant connu une réussite insolente. Son début de carrière est d’ailleurs plutôt prometteur puisque la polyvalente s’installe en tête des ventes en France en 2006 et décroche le titre de voiture européenne la même année. Pourtant, la suite est moins reluisante : la Clio de troisième génération est détrônée par la Peugeot 207 dès 2007 et ne récupérera sa première place que 4 ans plus tard. Surtout, la Française ne s’écoulera qu’à 2,4 millions d’exemplaires en l’espace de 9 ans, loin d’être à la hauteur des précédentes versions.

Sur le papier, la Renault Clio III a pourtant des arguments à faire valoir. Mesurant désormais quasiment presque 4 mètres de longueur (+ 21 cm), elle est l’une des meilleures de sa catégorie en matière d’habitabilité, de confort et d’insonorisation. Son offre de motorisations est également plutôt cohérente et efficace, que ce soit en essence ou en diesel. Elle se distingue aussi par une toute première déclinaison break, baptisée Renault Clio Estate, et une nouvelle version sportive du nom de GT. Ayant connu deux restylages principaux, la Clio III laisse malgré tout un grand nombre d’automobilistes sur leur faim, notamment en raison d’un gabarit trop imposant pour une citadine et d’un comportement routier légèrement inférieur à la Peugeot 207. Elle tentera un ultime baroud d’honneur avec la série spéciale Collection, avant de finalement céder sa place, presque à contrecœur.

 

Renault Clio IV : la citadine préférée des Français signe son grand retour

 

Face aux résultats en demi-teinte de sa devancière, la Renault Clio IV entend se remettre en ordre de marche à sa sortie en 2012. Le pari est très vite réussi puisque la polyvalente s’adjuge la première place des ventes en France pendant 6 années consécutives, au détriment de sa rivale la Peugeot 208, commercialisée la même année. Avec plus de 4 millions d’exemplaires vendus en 8 années d’existence, la quatrième génération renoue avec un succès comparable à celle de la toute première Renault Clio.

© L’Automobile Magazine

Ce retour sur le devant de la scène, la Renault Clio IV le doit principalement à de nouvelles lignes imaginées par le designer néerlandais Laurens Van den Acker et inspirées du concept-car DeZir. Contrairement à sa concurrente de Sochaux, la Clio se différencie aussi grâce à de très nombreuses options de personnalisation, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Son unique carrosserie 5 portes et son offre simplifiée de moteurs essence, à la fois sobres et performants, lui permettent également de s’adjuger les faveurs des automobilistes. Suite à son restylage de 2016, cette quatrième génération en profite même pour améliorer son niveau de finition et pour embarquer des matériaux plus qualitatifs. Encore aujourd’hui, elle reste d’ailleurs une valeur sûre, tant en raison de son look intemporel, de ses belles dimensions intérieures que de son très bon compromis entre performances et confort.

 

Renault Clio V : elle prend le virage de l’électrification

 

Dévoilée en 2019, la Renault Clio V ressemble à s’y méprendre à sa devancière. Ce n’est pourtant qu’une impression puisque la citadine s’équipe d’une nouvelle plateforme, développée conjointement avec Nissan. Totalement redessinée par Laurens Van den Acker, elle réussit l’exploit d’être plus courte que la Clio IV, tout en offrant davantage d’espace intérieur et un coffre plus imposant. Moins ronde et plus sobre dans ses lignes, la cinquième génération en profite également pour opérer une belle montée en gamme à l’intérieur. Outre une finition plus soignée et des matériaux de bien meilleure qualité, la Française fait le plein d’équipements technologiques : l’instrumentation numérique de 18 à 25 cm (sauf sur la version de base) et la tablette tactile multimédia de 18 à 24 cm en sont d’ailleurs la parfaite illustration.

Annonciatrice de la nouvelle stratégie de Renault pour 2022-2025, la Clio V fait le choix de ne conserver qu’une seule motorisation diesel (le 1.5 Blue dCi de 85 ou 115 chevaux) et de concentrer son offre en essence autour de 3 blocs. Mais la grande révolution, c’est la sortie en 2020 d’une version hybride baptisée Clio E-Tech. Pas beaucoup plus onéreuse qu’en version thermique, ce modèle électrifié parvient à associer consommation maîtrisée et comportement routier exemplaire, le tout avec une autonomie électrique loin d’être ridicule. Bien qu’il soit encore trop tôt pour le dire, l’E-Tech permettra peut-être à la Renault Clio de redevenir la voiture préférée des Français, elle qui est supplantée par la Peugeot 208 depuis 2019.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • En plus de 30 ans d’existence, la Renault Clio s’est vendue à 15 millions d’exemplaires.
  • Couronnée voiture la plus vendue de France à 21 reprises, la Clio a profité d’une rivalité intense avec les modèles Peugeot pour toujours innover.
  • En l’espace de 5 générations, la polyvalente de chez Renault a su largement se réinventer, que ce soit en matière de style, de performances ou d’équipements.
  • Dévoilée en 2020, la version hybride E-Tech semble incarner l’avenir de la Renault Clio.

 

LE POINT DE VUE DE LAURIE

 

« Si la première génération commence à être dépassée, malgré une fiabilité exemplaire, les Renault Clio II, III, IV et V restent des valeurs sûres sur le marché de l’occasion. Preuve de leur succès intemporel, certains modèles rares s’échangent même à plus de 50 000 €, à l’image de la Clio II V6, produite à seulement 3 000 exemplaires. »

Vous aimerez aussi...

Les NFT et l’automobile

Les NFT et l’automobile

Lire la suite
La Citroën Ami le nouveau compagnon de la police

La Citroën Ami le nouveau compagnon de la police

Lire la suite
Présentation de la nouvelle Porsche Panamera Platinum Edition

Présentation de la nouvelle Porsche Panamera Platinum Edition

Lire la suite
Cette année, ne soyez pas en retard pour Noël !

Cette année, ne soyez pas en retard pour Noël !

Lire la suite