la Dacia Sandero : numéro 1 des ventes en 2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes.

Avec une place de numéro 1 des ventes en France en 2021, la Dacia Sandero continue de séduire les particuliers. Le modèle compte bien poursuivre sur sa lancée en 2022. 

La Dacia Sandero n’a jamais autant plu aux particuliers ! Déjà récompensée d’une première place en 2020 devant ses grandes rivales, la citadine enregistre une année 2021 record. 

L’année dernière, 65 915 exemplaires de la Sandero ont été livrés à leur client. Avec une troisième génération plutôt réussie esthétiquement, le modèle pointe loin devant la Peugeot 208. En effet, près de 30 000 unités séparent la citadine du lion à celle de Dacia. 

Un succès qui s’explique par la réussite de la dernière génération de la Sandero. La citadine low-cost a même volé la vedette à l’emblématique Clio. Malgré une plateforme identique, les deux modèles se distinguent nettement en termes de design. 

Face à l’ancienne génération, il faut dire que la nouvelle Dacia Sandero a reçu un traitement de faveur. Sa face avant, à la fois moderne et dynamique, paraît bien plus attrayante que sa cousine au losange. À l’arrière, ses feux horizontaux inédits et ses courbes travaillées participent au caractère de cette Sandero troisième du nom. 

Grâce à ces ingrédients, la Dacia Sandero domine le marché français auprès des particuliers depuis cinq ans, avec des ventes en progression chaque année. Dans certains pays, la Sandero est aussi la voiture la plus vendue, tous segments confondus. Ce qui fait d’elle le deuxième véhicule le plus vendu en Europe.

Des tarifs et une gamme identifiés  

Depuis son arrivée sur le marché, Dacia s’est clairement identifié en tant que constructeur low-cost. L’objectif est clair : proposer des modèles abordables dotés d’un rapport qualité prix imbattable. La marque a simplifié au maximum sa gamme afin de faciliter le choix de ses clients. 

Contrairement aux autres constructeurs, Dacia ne propose pas de véhicules bardés de technologies. Comme pour l’ensemble de la gamme, la Sandero s’en tient à quelques finitions, de l’ « Essentiel » de 65 ch à la version « Stepway Confort ». 

Dacia
Dacia Sandero Stepway

Du coup, les prix ne flambent pas. La citadine est disponible à partir de 8 690 euros. La version haut de gamme est quant à elle affichée à moins de 16 000 euros. Une stratégie claire et efficace, permettant aux clients de se retrouver facilement dans la gamme. 

D’autant que Dacia joue la carte de la transparence. En effet, le constructeur fait le choix d’afficher directement le prix final de ses modèles. Il faut dire que depuis le rachat de la marque par le groupe Renault, il y a une vingtaine d’années maintenant, la marque séduit une clientèle différente. Avec des tarifs attractifs, de plus en plus de jeunes sautent le pas pour effectuer « l’achat malin » d’une Dacia.

Ainsi, depuis le lancement de la Logan en 2004, Dacia a réussi à trouver sa place dans le marché automobile. Mais c’est également grâce à la fidélité des clients que la marque a pu se développer. 

Une nouvelle identité  

Après avoir mis à jour ses Sandero et Duster, Dacia s’apprête à lancer une nouvelle identité visuelle pour ses points de vente. Dans quelques semaines, le réseau de concessionnaires de la marque va se refaire une beauté. 

Fini le bleu, place désormais au vert kaki ! Déjà en place depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et le site internet, Dacia change complètement d’identité. Toutefois, l’esprit reste identique ! 

La marque a expliqué le choix de cette teinte légèrement militarisée pour correspondre avec ses prétentions. Ainsi, la couleur fait référence à « la robustesse et à la simplicité ». 

Le premier distributeur à se vêtir de cette nouvelle identité est la concession de Melun, de LS Group. D’abord, Dacia va se concentrer sur l’aspect esthétique de ses points de vente, pour ensuite revoir sa présentation intérieure. 

De plus, Dacia va équiper ses modèles d’un nouveau logo. Celui-ci, présenté il y a quelques mois sur le Bigster, devrait prendre place dans les mois à venir. Les futurs Jokker et Duster restylés devraient bénéficier de cette nouvelle identité. 

Enfin, contrairement à une grande majorité des constructeurs européens, le passage vers le tout électrique est imminent. Pour rappel, l’Union européenne compte interdire la vente de véhicules thermiques neufs à compter de 2030.  Mais pour Denis Le Vot, le Directeur général de Dacia, le passage à l’électrique se fera « le plus tard possible », a-t-il expliqué au journal britannique Autocar. Pourtant, avec Spring, la marque a déjà sauté le pas.

 

D’ailleurs, la petite citadine a enregistré plus de 46 000 commandes en 2021. Alors, pour d’autres modèles 100% électriques badgés Dacia, il faudra patienter encore un peu. 

Vous aimerez aussi...

Quel Renault Captur II d’occasion à moins de 25 000 € ?

Quel Renault Captur II d’occasion à moins de 25 000 € ?

Lire la suite
Skoda Enyaq Coupé iV : le nouveau SUV en vogue 

Skoda Enyaq Coupé iV : le nouveau SUV en vogue 

Lire la suite
Les tendances du marché automobile

Les tendances du marché automobile

Lire la suite
Citroën : des ventes en hausse pour la marque aux chevrons

Citroën : des ventes en hausse pour la marque aux chevrons

Lire la suite