Renault Captur : déjà un classique

Écrit par Laurent Zilli le 18 août 2022

Toujours en bonne place des ventes tant en neuf qu’en occasion, le Captur est un joli coup pour la marque au losange. Et le fait est que son succès n’est pas dû au hasard.

Renault Captur : déjà un classique

 

Dans un segment aussi populaire que disputé, pas facile de se faire une place. Il faut donc des arguments, et le Renault n’en manque pas. Il a pour lui un style empreint d’une certaine élégance haut de gamme, un équipement complet, des moteurs qui en donnent pour tous les goûts et les besoins. Et côté électrification, dans cette catégorie destinée à une clientèle qui surveille son budget, il a notamment fait le choix rationnel de l’hybridation simple, bien moins chère à l’achat que l’hybride rechargeable (qu’il propose aussi) ou le 100% électrique.

Le concept : rester rationnel

L’idée du SUV compact est de proposer un style de véhicule qu’on s’arrache dans toutes les couches sociales, mais dans un segment où, pour un prix abordable, on dispose à la fois de dimensions faciles à garer et d’une habitabilité suffisante pour une petite famille. Et puisqu’on parle d’argent, il est bienvenu que les véhicules en question se montrent aussi économiques à l’usage, même à l’ère du haro sur le Diesel. La solution est évidemment l’hybride simple, moins cher à l’achat que l’hybridation rechargeable, plus pratique pour les citadins qui n’ont pas forcément la possibilité de recharger chaque jour, et pourtant d’une réelle efficacité énergétique à l’usage.

L’intérieur est l’un des plus modernes, de par ses formes, mais surtout grâce à l’écran central positionné à la verticale.

Le design : le classicisme version Renault

Le design du Renault Captur, c’est avant tout des rondeurs. D’aspect relativement massif pour sa taille, il cherche à affirmer une forme de statut, peut-être pour faire oublier le look un peu « jouet » de la première génération. Phares et feux arrière travaillés mais pas trop, grandes roues, profil arrière assez droit pour exprimer l’habitabilité et le sens pratique, le français parle un langage esthétique destiné à rassurer les familles. Ce qu’il dit, c’est en substance « Je suis pratique, je suis luxueux et confortable, et j’ai de la place pour tout le monde à bord ». Et là, on peut le dire, il n’y a aucune promesse de trop.

Les formes et le choix de matériaux de l’habitacle lui apportent une ambiance cossue et flatteuse.

La vie à bord : un petit côté cossu

Lancé en 2020, le Renault Captur compte parmi les plus jeunes modèles de sa catégorie. Logique, donc, que son intérieur soit aussi l’un des plus modernes, rien que par ses formes déjà, mais surtout grâce à l’écran central, positionné de façon très tendance : à la verticale. Outre le côté moderne, les formes et le choix de matériaux de l’habitacle apportent aussi une ambiance cossue et flatteuse à l’habitacle. Qui plus est, cet habitacle peut recevoir une touche de gaieté, puisque Renault permet de personnaliser la couleur de certains habillages. En résumé, la promesse faite par le design extérieur, promesse d’un environnement agréable et d’un confort bourgeois, est tenue. Et ce n’est pas la seule.

Car la silhouette du Captur a clairement des avantages en matière d’habitabilité. L’habitacle est lumineux et aéré, tandis que le coffre s’avère assez pratique. Pas seulement en raison de la hauteur de toit, d’ailleurs, mais aussi grâce à un seuil de chargement bas, grâce auquel on ne doit pas hisser les objets à charger avant de les lâcher dans le coffre.

Le coffre est plutôt pratique, notamment en raison de la hauteur de toit, mais aussi grâce à un seuil de chargement bas.

Le gimmick : ne dites pas « boîte à gants »

Dès la première génération, Renault a mis dans le Captur un petit truc pas comme les autres, qu’on ne trouvait nulle par ailleurs et qu’aucun véhicule, d’aucune catégorie, ne propose toujours pas aujourd’hui. Dans la Captur, il n’y a pas de boîte à gants. Du moins pas dans sa forme classique. Plutôt que le petit compartiment fermé par une porte qui bascule vers le bas, il y a devant le siège passager… un tiroir ! Est-ce mieux ? Est-ce moins bien ? Chacun jugera. Notre expérience nous dit qu’il y a du bon et du moins bon. Ce qui est bien, c’est qu’il nous semble qu’on profite ainsi bien mieux du volume disponible sous le tableau de bord. De fait, ce tiroir a l’air très généreux. Le moins bon, c’est que quand on entasse les documents et objets divers, il est peut-être moins facile d’accéder au fond d’un tiroir que d’une boîte à gants classique.

Les motorisations : y en a pour tout le monde

Le Renault Captur a toujours disposé d’un catalogue mécanique assez large. C’était en tout cas vrai au début de sa carrière car, tendance du marché oblige, certains moteurs ne sont plus disponibles en neuf. On peut en tout cas résumer l’offre mécanique du Captur par le mot « économie ». En entrée de gamme, on trouve un moteur essence de 90 chevaux (ch), et un GPL de 100 ch. Des moteurs amplement suffisants pour qui roulera peu avec son Captur, dans le cadre d’un second véhicule par exemple. Notez que le GPL permet de rouler plus à moindre frais, puisque ce carburant reste radicalement moins cher que les autres. Pour un usage plus intensif, mais principalement urbain et péri-urbain, les hybrides légères 140 ou 160 ch et hybride 145 ch sont parfaitement indiqués. Vous disposez d’un garage ou d’une place de parking avec une simple prise électrique ? L’hybride rechargeable 160 ch est fait pour vous, et vous profiterez à chaque utilisation d’une quarantaine de kilomètres sans consommation d’essence. Enfin, les blocs Diesel 95 ou 115 ch, aujourd’hui retirés du catalogue officiel, sont bien sûr le choix qui s’impose pour les « grands rouleurs », autrement dit ceux qui parcourront plus de 25-30 000 km par an avec leur Captur.

Sur la route, le Renault Captur est confortable et sécurisant.

Le comportement routier : l’habit fait le moine

Sur la route, le comportement du Renault Captur est le prolongement de son design et de sa vie à bord : confort et agrément à tous les étages. Nous avons essayé une version hybride classique 145 ch, dans laquelle l’accord entre le moteur et la boîte de vitesse automatique est parfait. Pour ce qui est des consommations, nous aurions espéré pouvoir passer sous les 5l/100 km en ville avec le Renault, comme on peut le faire avec un concurrent japonais, référence de l’hybridation. À défaut, nous avons constaté qu’il était assez facile, moyennant une conduite anticipative, de rester bien sous les 6l/100 km de moyenne générale. Car la bonne nouvelle est que contrairement aux systèmes nippons, justement, le système hybride Renault reste aussi économique sur route rapide. Enfin, le Captur offre sur la route un ressenti douillet, sécurisant. Et malgré une tenue de route qui ne souffre aucun reproche, jamais il ne se dégage au volant une impression de dynamisme. Autant le savoir si c’est ce que vous cherchez…

Reezocar a adoré

  • La modernité de l'habitacle du Renault
  • Son sens pratique familial
  • La polyvalence de son moteur hybride

Reezocar a moins aimé

  • La conduite un peu ordinaire du Renault
  • Son système multimédia parfois alambiqué

Conclusion

Offrir – avec beaucoup de savoir-faire – les qualités élémentaires qu’on attend d’une voiture, sans chercher à se présenter comme ce qu’on n’est pas, tel est le secret de la réussite du Renault Captur. Un petit SUV qui vise juste et atteint son but. Si on n’est pas à la recherche de sensations ou d’un look extraverti, on aura ici tout ce dont on a besoin.

 

Retrouvez toutes les annonces de Renault Captur sur Reezocar.

A lire aussi :

Partager cet article